Partagez | .
 

 delivery man.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
L'EX MARI
MESSAGES : 174
DATE D’ARRIVÉE : 14/10/2014
AVATAR : theo james.
CRÉDITS : #tearsflight.


MessageSujet: delivery man.   Sam 31 Jan - 14:31

Tu sais pas exactement pourquoi t'es là. T'as voulu la livrer toi-même celle là, pourquoi ? Tu ne sais plus. Sans doute parce que voir son nom à raviver certaines choses en toi que tu pensais à jamais éteinte. Elle aurait pu venir te voir, de nombreuses fois, et pourtant, elle reste étrangement loin de toi malgré la proximité. San Francisco est une grande ville, tu t'en rends compte maintenant, et approcher Liv n'est pas chose aisée depuis que son nom s'affiche de partout. T'as l'impression qu'elle préfère garder ses distances, tu sais pour le guitariste de son groupe, grande perte, tu t'imagines même survivre à ça toi-même. Enfin. T'as l'air d'un con maintenant, ton bouquet à la main, cherchant des yeux le bâtiment qui correspond à l'adresse qu'on t'as donné. T'as même pas osé lire la carte plongée dans tes fleurs. C'est pas toi qui l'a faite, mais ça te démange, depuis que t'as décidé de le livrer toi-même sous les regards étonnés de tes collègues. Qu'ils aillent se faire voir. Tu parles pas vraiment de ta vie personnelle avec eux. Tu ne sais pas s'ils savent pour Liv, tu ne leur as jamais dit en tout cas et t'as l'air si différent d'elle qu'y croire reste sans doute compliqué pour n'importe qui. Tu trouves enfin. Tu sonnes, t'attends, longtemps. Quelqu'un se pointe, pas Liv en tout cas. "J'ai une livraison pour Olivia Suarez." On ne te répond même pas, on t'indique juste de suivre alors tu t'exécutes parce que c'est ce qu'on fait avec le client, on s'écrase même si le bonjour n'arrive jamais. T'apprécies de ne plus être le larbin, tu ne fais ça que pour voir Liv. T'entres dans l'appartement à la suite de l'autre muet et t'attend dans un coin, comme un con que quelqu'un vienne prendre les fleurs de Liv. T'as l'impression d'être tombé sur une autre planète, t'imaginais pas un jour voir ça, elle est là, devant un panneau, à poser devant l'appareil. Elle est belle comme jamais. Tu manques d'elle malgré tout ce que tu pourras essayé de te faire croire. Personne s'occupe de toi, on te bouscule même, ça te fait grogner. Tu décides donc de prendre l'initiative. T'avances vers elle, derrière le photographe, tu la regardes comme si rien n'avait changé, tu l'aimes encore c'est une certitude mais tu préfères l'ignorer, c'est plus facile comme ça.  

_________________

So if I run it's not enough,
You're still in my head forever stuck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA ROCKEUSE
MESSAGES : 365
DATE D’ARRIVÉE : 08/05/2014
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : pigfartisreal


MessageSujet: Re: delivery man.   Sam 31 Jan - 20:59

« Par ici, Olivia. Un sourire s'il-te-plait. » Souris Olivia. Les laisse pas voir que tu t'ennuies, qu'à ici, tu préférais être n'importe où ailleurs. C'est écrit dans ton contrat. Sourire pour les photographes fait partie de ton métier. Qui se soucie réellement de savoir que ton sourire est faux tant qu'il rapporte de l'argent ? Personne. Alors tu souries, tu minaudes pour la caméra. Tu les laisses te pomponner, te mettre en avant et les autres en retrait. La distance entre toi et les autres membres du groupe s’agrandit de jour en jour. La mort de Benett plane sur votre relation. Personne n'ose rien dire. On se parle à demi-mots. On évite le sujet. On continue de jouer de la musique. Elle sonne fausse, sans lui, mais on persévère. Ca finira par avoir un sens tout ça. Et pendant ce temps, toi, tu te sens seule. Plus seule que jamais. Benett était ta bouée de sauvetage, celui qui te maintenait à flot quand ton monde prenait l'eau. Maintenant qu'il n'était plus là, il n'y avait plus personne pour t'empêcher de te noyer. Il n'y avait que toi. Toi et ce flash qui t'abîmait les yeux. « Un peu plus subjective la position maintenant. » Le flash t’éblouis, mais sous tes paupières se dessinent les traits de Mikael, comme une vieille photo que tu n'as jamais pu oublier. Tu perds la tête, Liv. Tu te sens seule alors tu imagines le seul homme qui t'a donné, un jour, l'impression d'appartenir à ce monde. Tu fermes les yeux, secoue la tête pour effacer cette image et reprend le jeu. Pourtant, ton regard se repose toujours vers là où t'as cru l’apercevoir. Ton cœur s'emballe dans ta poitrine. Ce n'est pas possible. T'as jamais cherché à le revoir, Mika. Si t'as cherché à en savoir plus sur lui, c'était uniquement pour mieux l'éviter. Parce que tu savais qu'une confrontation serait trop douloureuse. Tu préférais vivre dans le déni que faire remonter à la surface tous ses sentiments qui n'ont jamais su se taire. « Cinq minutes de pause. » T'enfiles ton peignoir. T'as besoin d'une cigarette, de remettre tes idées en place. Tu peux pas te permettre de repenser à Mikael. Ta vie prend déjà assez l'eau pour rajouter à l'équation un ex-mari, qui doit te détester. « Mlle Suarez, y a des fleurs pour vous. » Tu tournes la tête et quand vos regards se croisent, tu sais que ce n'est pas le fruit de ton imagination, un désir profond de le voir à tes côtés, c'est la réalité. Celle où tu l'as quitté. « Mika? » Ta voix s'étrangle dans ta gorge, ton cœur bat la chamade. Il est beau. Plus beau que jamais. Plus beau que dans tes souvenirs. Après l'étonnement, un sourire se dessine sur tes lèvres. Dans tous les scénarios de vos retrouvailles, tu ne l'as jamais imaginé à un de tes photoshoots t'offrant un bouquet de fleurs. « C'est pour moi ? » Ta voix parait incertaine. T'oses même pas réduire la distance entre vous deux, de peur qu'il s'évade, qu'il t'échappe. Encore.


_________________
writting a song is like falling in love
I am not a woman ✻  I am an inferno, I am a tempest. I am venom and fangs and claws. I am lightning and starlight, and I am hell in high heels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'EX MARI
MESSAGES : 174
DATE D’ARRIVÉE : 14/10/2014
AVATAR : theo james.
CRÉDITS : #tearsflight.


MessageSujet: Re: delivery man.   Sam 31 Jan - 23:08

Tu pourrais rester des heures à la regarder en train de poser. Elle faisait ça pour toi avant, une époque lointaine dont tu pleines à te souvenir parfois. Tu croises son regard mais tu n'es pas sûr d'avoir touché son esprit. T'aimes la regarder, ça n'a pas changé, elle n'a pas changé. Tu regrettes d'un seul coup d'avoir signé ces papiers, ceux qui déliaient vos vies qui étaient soi-disant liées pour toujours. "Cinq minutes de pause." Tu sursautes presque, ça te réveille, tu secoues la tête, regarde à droite et à gauche, les gens s'agitent et toi t'es toujours là, comme un con avec tes fleurs, tu sais toujours pas ce que tu fous là et ton regard ne cesse de la chercher alors qu'elle n'est plus exactement où tu l'avais trouvé. "Mlle Suarez, y a des fleurs pour vous." C'est toi qu'on appelle non ? Les fleurs, elles sont de toi, elles viennent de ta boutique en tout cas. Tu ne sais toujours pas de qui elles viennent et ça t'agaces, t'aimerais qu'elles viennent de toi, t'aimerais vraiment être celui qui a pensé à elle. Est-ce un jour spécial ? Tu ne sais pas, ça fait si longtemps que tu n'as pas partagé sa vie, t'en as loupé des choses. C'est dommage. Cette fois, quand elle plonge ses yeux dans les tiens, tu sais qu'elle t'as vu, reconnu, mais t'as plus envie d'être ici, tu sais pas trop quoi dire, t'as jamais su ce que tu dirais quand ce moment arriverait. Liv est devant toi et t'es perdu, t'as pas l'air dans ton élément et ça, n'importe qui peut le voir. "Mika ?" Ton coeur se serre, ta gorge se tord dans tout les sens, tu comprends pas trop ce qui se passe, tout ce que tu sais c'est que t'arrive pas tellement à détourner le regard. Elle t'hypnotise, elle l'a toujours fait. Merde Liv, tu fais chier. Son sourire, t'aurais donné n'importe quoi pour le revoir un jour. "C'est pour moi ?" Tu baisses les yeux vers tes mains, tu l'avais presque oublié celui là. Tu secoues la tête d'abord, complètement désorienté puis tu l'hoches finalement, indécis, avant de lui tendre tes fleurs qui ne viennent pas de toi en vérité. "Je ne fais que livrer." Tu précises, t'imaginais pas tellement que ce serait les premiers mots que tu lui adresserais en la retrouvant. Tu lui t'approches, pas, sur la réserve, lui tends le bouquet. T'as envie qu'elle te lise la carte là maintenant, a-t-elle un nouveau mec dans sa vie ? Elle en a probablement des tas et ça t'emmerde. Pourtant, tu l'as pas attendu non plus, t'as profité de la vie. Mais ça, tu l'oublies parce que ça comptait pas finalement. "Un admirateur ?" Tu sais pas ce que tu dis, tu te sens pas à ta place, tu balances ton poids d'une jambe à l'autre, mal à l'aise. T'as du mal à croire que c'est son quotidien maintenant, tu pourrais pas toi, t'es bien dans ta boutique à attendre que le client pointe le bout de son nez. Tu te demandes pourquoi t'es pas venu plus tôt, pourquoi t'as laissé le temps traîné, tu savais qu'elle était là pourtant. Mais tu te disais que si elle avait réellement envie de te voir, elle aurait su elle-même te trouver. Sec de mots, t'attend que quelque chose sorte de sa bouche à elle, t'as toujours adoré sa voix, quand elle parle, quand elle chante, il n'y a aucune différence pour toi, t'en profites seulement, elle t'enivre, t'anime.  

_________________

So if I run it's not enough,
You're still in my head forever stuck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA ROCKEUSE
MESSAGES : 365
DATE D’ARRIVÉE : 08/05/2014
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : pigfartisreal


MessageSujet: Re: delivery man.   Dim 1 Fév - 15:53

« Je ne fais que livrer. » Bien sûr. Pauvre idiote. Ton sourire se fâne quelque peu, mais tu te reprends. T'es doué pour prétendre. T'en as fait ton fond de commerce. Prétendre pour pas lui montrer que t'aurais bien aimé recevoir des fleurs de lui, que parfois, il t'arrive encore d'imaginer retourner vers lui comme si de rien n'était, comme si tu n'avais jamais pris la fuite. « Oh. Toujours fleuriste ? » que tu demandes. La réponse, tu la connais déjà, mais si tu dois parler de banalités pour qu'il reste quelques minutes de plus, t'es prête à le faire. Lui parler comme si vous étiez de vieux amis, comme si tu l'avais jamais aimé. « J'ai entendu dire que t'avais ouvert ta propre boutique. » Entendu, recherché sur internet, la différence n'est pas très grande. Il te tend le bouquet. Tu l'attrapes, tu fais bien attention à ce que vos doigts ne se touchent pas. T'es pas sûre de t'en remettre du contact de sa peau contre la tienne. Mikael, c'est ton héroïne à toi. Le manque gronde encore dans tes veines, mais t’arrive à le gérer. Sauf que tu sais que si tu le touches, tu redeviendras dépendante. Comme avant. Comme quand le monde ne tournait qu'autour de lui. Tu renifles les fleurs. « Elles sont magnifiques. » Et ce compliment, il est pour lui. Pas pour celui qui te les offre. Tu veux pas quitter son regard pour regarder le destinataire. T'as peur qu'il t'échappe une nouvelle fois. « Un admirateur ? » Tu crois déceler une pointe de jalousie, mais tu sais que c'est seulement une envie. Pas la réalité. Pourquoi il serait jaloux?Il a avancé avec sa vie. Il ne t'a pas attendu, tu ne l'as pas attendu. Vous avez tous les deux vos vies maintenant. Tu finis par détacher ton regard. Tu lis la carte. Ton cœur s'arrête. « Personne d'intéressant. » Tu peux pas lui dire qu'il y a un homme, quelque part, qui pense être fan mais qui envahit ta vie, un déséquilibré qui pense que tu lui appartiens. Il ne comprendrait pas. Et de toute façon, il n'y a personne d'aussi intéressant que lui. Aucun homme ne lui arrive à la cheville. T'as cherché pourtant. Mais quand tu te réveilles le matin et qu'il y a un homme à tes côtés, c'est toujours les traits de Mika que t’espère voir. Un rire nerveux finit par t'échapper. « C'est étrange de te voir ici. C'est pas comme ça que j'imaginais te revoir. » que tu finis par avouer. Tu passes une main dans tes cheveux, défait les boucles parfaites qu'on t'avait fait. Ca fait longtemps que tu n'as pas été nerveuse. Ces derniers mois, tu traverses la vie avec une indifférence totale. Tu t'empêches de ressentir pour éviter de penser à la douleur qui te submergerait si tu devais penser à ta vie. Mais il est là et ton cœur anesthésié se réveille. Juste par sa présence. « On pourrait aller boire un café, rattraper le temps perdu. » Tu pourrais me parler de toi et je pourrais t'écouter. Pendant des heures. Réapprendre à te connaître. Me souvenir du bien que tu me procures. Juste quelques heures. Et on retrouvera nos vies. Loin l'un de l'autre.  « Enfin si tu n'as rien à faire. » Personne à rejoindre.

_________________
writting a song is like falling in love
I am not a woman ✻  I am an inferno, I am a tempest. I am venom and fangs and claws. I am lightning and starlight, and I am hell in high heels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'EX MARI
MESSAGES : 174
DATE D’ARRIVÉE : 14/10/2014
AVATAR : theo james.
CRÉDITS : #tearsflight.


MessageSujet: Re: delivery man.   Lun 2 Fév - 0:48

"Oh. Toujours fleuriste ?" Tu hoches la tête, trop parler n'a jamais été un de tes défauts, t'aime pas parler pour rien dire. "J'ai entendu dire que t'avais ouvert ta propre boutique." Nouvel hochement de tête, on dirait un âne. Tu te sens con d'un coup, tu penses à tout ces gens autour de toi, au brouhaha qui t'empêche de réfléchir correctement. T'es pas bien ici et t'arrive pas vraiment à t'exprimer correctement alors que t'as attendu ce moment pendant longtemps. Trop longtemps sans doute. "Elles sont magnifiques." Tu souris, t'es content parce que même si elles ne viennent pas de toi, elles sont de toi. Tu les aimes tes fleurs, on dirait pas comme ça mais pourtant, tu en prends grand soin, tu sais très bien t'en occuper, sans doute mieux que tu ne t'occupais d'Olivia à l'époque de votre mariage. Ça te serre le cœur, t'aime pas trop repenser à votre divorce que tu n'avais pas pu éviter, un échec cuisant dans ta vie. Tu le regrettes encore. Mais tu peux pas, tu peux pas regretter parce que c'est pas sein, tu sais qu'elle, elle t'a pas attendu, tu l'as pas fait non plus et c'est tant mieux, parce que plus rien ne pourra jamais se passer entre vous, tu le sais, tu devras te faire une raison. "Personne d'intéressant." Tu hoches la tête encore une fois. On dirait ces chiens à l'arrière des voiture, faut vraiment que tu arrêtes ça. "C'est étrange de te voir ici. C'est pas comme ça que j'imaginais te revoir." T'es d'accord avec elle mais tu ne peux t'empêcher de t'interroger. "Tu t'imaginais me revoir ?" Tes mots ont dépassé ta pensée. Tu réalises trop tard que cette question te rends quelque peu désespéré. Tu approches ta main sans trop réfléchir et balaye ses cheveux d'un doigt derrière son épaule. Les réflexes sont là, tu regrettes aussitôt. Tu sais pas trop ce qui t'as pris. "On pourrait aller boire un café, rattraper le temps perdu." Tu crois rêver, t'es pas sûr d'avoir bien entendu. "Enfin si tu n'as rien à faire." Tu secoues vivement la tête. Pour elle non, tu n'as rien à faire. "J'ai tout mon temps." Tu mens en souriant. Bien sûr que t'as envie de rattraper le temps perdu avec elle, tu connais déjà tout ce qu'elle a fait, tu as tout suivie mais t'aimerais l'entendre te raconter ses bons souvenirs parce que c'est ce qui compte finalement, les bons souvenirs qu'elle s'est construit en t'abandonnant derrière elle. T'espères que ça valait la peine parce que t'as souffert de ça. Tu ignores ton téléphone qui vibre dans ta poche, ce doit être Giselle qui se demande ce que tu fais, ils n'ont pas l'habitude que tu livres toi-même faut toi. Toi, t'es plutôt là pour superviser maintenant. "Tu prépares un nouvel album ?" Tu demandes, en montrant la scène qui se joue derrière toi. Tu racontes n'importe quoi, t'imagine juste qu'elle doit poser pour sa nouvelle pochette. T'imagines d'ailleurs déjà la réussite de cette couverture parce que t'as du mal à croire qu'elle puisse rendre quelque chose moche. "T'as encore du travail non ?" Tu devines en regardant le photographe qui s'affaire déjà à reprendre sa place derrière son objectif.  

_________________

So if I run it's not enough,
You're still in my head forever stuck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA ROCKEUSE
MESSAGES : 365
DATE D’ARRIVÉE : 08/05/2014
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : pigfartisreal


MessageSujet: Re: delivery man.   Mer 4 Fév - 17:12

« Tu imaginais me revoir ? » Tes joues prennent une couleur pourpre qui lui est réservé. L'embarras ne fait pas partie de ta nouvelle vie, de ton nouveau statut. Tu ne pensais pas qu'il allait relever. T'as envie de lui réponde, de lui dire que vos retrouvailles, tu les as imaginé des milliers de fois, mais tu te contentes d'hausser les épaules. Mika n'est plus ton mari, tu l'as quitté Liv. C'est toi qui a mis un terme à votre histoire. Tu penses pas qu'il serait temps de passer à autre chose ? Mais ses doigts balayent une mèche de cheveux derrière ton épaule et tu te retrouves propulsée dans le passé, dans ce passé où il était la plus belle chose qui te soit arrivée. Et une voix insidieuse te glisse qu'il l'est encore, malgré les concerts à guichets fermés et les disques de platine. « Ca m'est déjà arrivé. Pas toi? » que tu finis par demander. Les premiers mois, c'était tous les soirs. Puis, ça c'est espacé, mais t'étais toujours dans un coin de ma tête, dans un coin de mon cœur. Alors allons prendre un café, rattrapons le temps que je nous ai fait perdre, aimons nous comme avant. Mieux qu'avant. « J'ai tout mon temps. » Un sourire éclatant se dessine sur tes traits, bien malgré toi, un sourire que t'avais pas vu depuis des années. Mais il a le temps. Pour toi. Alors ce sourire est mérité. Il lui est réservé. Rien que pour lui.  « Tu prépares un nouvel album ? » Tu fronces les sourcils avant de te souvenir de l'endroit où vous vous trouvez. Tu n'es plus Liv Stark, la trop jeune épouse. T'es Olivia Suarez, la rockeuse aux millions, la rockeuse avec un contrat sur la tête et l'inspiration qui fait défaut. « On essaye du moins. » que tu murmures. Vous essayez, mais sans Benett, tout sonne faux. Ou peut-être que t'es de mauvaise foi, que cet album, tu veux pas le faire sans Benett. Tu repousses une mèche de cheveux derrière ton oreille. C'est pas le moment de penser à Benett. Concentre toi sur Mikael. Il est là, à quelques centimètres de toi.« Mais si quelqu'un te demande, il est presque terminé. » Tu ne sais pas pourquoi tu te sens obligée de lui dire la vérité. T'évantes ce qui pourrait te causer ta carrière, mais Mika, tu lui as toujours fait confiance. C'est toi qui le blesse. Jamais l'inverse.   « T'as encore du travail non ? » Oui, mais t'as plus envie. Encore moins maintenant qu'il est là. Si tu lui tournes le dos, il disparaîtra. Si tu lui tournes le dos, il t'échappera. Comme Benett. « Tu me donnes dix minutes ? » que tu demandes. Ne pars pas s'il te plaît. Dix minutes. Tu lui tends le bouquet, dépose tes lèvres sur sa joue dans un geste trop naturel pour t'en rendre compte. « Dix minutes. » Tu lui tournes le dos et tu te rends compte de ton geste. Putain, Liv, reprends-toi. Il n'est plus ton mari, tu n'es plus sa femme. Vous n'êtes plus rien. Retourne derrière ton objectif, retourne à ta vie avant de tout foutre en l'air une nouvelle fois.

_________________
writting a song is like falling in love
I am not a woman ✻  I am an inferno, I am a tempest. I am venom and fangs and claws. I am lightning and starlight, and I am hell in high heels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'EX MARI
MESSAGES : 174
DATE D’ARRIVÉE : 14/10/2014
AVATAR : theo james.
CRÉDITS : #tearsflight.


MessageSujet: Re: delivery man.   Ven 6 Fév - 23:27

"Ça m'est déjà arrivé. Pas toi ?" Oh bien sûr que si, de nombreuses fois même, surtout lorsqu'elle est partie, tu l'as imaginé courir aussitôt vers toi, de retour avant même qu'elle te manque, se rendant compte de l'erreur qu'elle avait pu faire de s'éloigner de toi. Mais elle n'est jamais revenue, et ton imagination avait cessé de travailler si souvent en direction de cette femme que tu considérais comme la femme de ta vie à l'époque. T'es plus sûr d'être convaincu de ta capacité à aller de l'avant. Tu l'as jamais oublié, comment aurais-tu pu ? "Si." Tu dis simplement, avec un léger sourire, parce que tu vois pas l'intérêt de lui mentir, tu sais qu'elle est la plus belle chose qui te soit arrivé mais tu regrette encore de ne pas réussis à la garder tout près de toi. T'aime trop son sourire, il t'a beaucoup trop manqué, tu t'en rends compte maintenant à quel point un sourire de Liv peut, en un instant, illuminer ta journée, comme ça. "On essaye du moins." Tu l'avoueras sans doute pas devant elle parce que t'es quand même un peu fier comme mec mais t'as hâte de l'entendre, oui, comme t'as précautionneusement appris à aimer tout le reste de son répertoire en quelques secondes. T'aimes sa voix, tu l'as toujours aimé, même avant qu'elle ne tombe dans la célébrité. Tu l'admirais pour sa voix, tu l'admires toujours d'ailleurs. "Mais si quelqu'un te demande, il est presque terminé." Un rire s'échappe de ta bouche, sincère, tu sais pas très bien à qui tu pourrais lâcher l'info de toute façon, mais juste pour lui faire comprendre que tu garderais tout pour toi, tu lui lances un clin d'oeil, fidèle comme au premier jour. "Tu me donnes dix minutes ?" Plus même, t'es près à rester des heures pour pouvoir passer un moment avec elle. Tu reprends son bouquet que t'as envie de mettre à la poubelle, tu détestes celui qui s'est permis de lui envoyer ces fleurs, tu le détestes parce qu'il l'a osé. T'es surpris quand elle t'embrasse sur la joue, ça fait apparaître un petit sourire con sur tes lèvres dont tu ne te rends même pas compte. "Dix minutes." Tu hoches la tête, tu resteras là autant qu'il le faudra pour elle. Toute la vie même si elle le demande. Tu la regardes s'éloigner pour reprendre sa place, et tu la fixes là à poser devant l'appareil parce qu'elle est belle, oui, elle est magnifique, trop belle. Tu balances le bouquet de côté, n'importe où, tu t'en fiches. Tu t'approches du feu de l'action, les bras croisés. T'es convaincu que ces photos seront parfaites, parce que Liv est parfaite. "Elle est belle hein ?" Tu hoches la tête sans réellement réfléchir. Avant de tourner la tête, quelques secondes trop tard. "Vous la connaissez ?" Tu jauges cette femme des pieds à la tête, t'es pas sûr de savoir si tu dois répondre ou pas. Elle a l'air d'une journaliste, t'aimes pas les journalistes, pas quand ils s'emparent de la vie de Liv. Mais tu hoches la tête la tête à nouveau. Elle ne se doute pas du mutisme dont tu peux faire preuve quand t'en as envie. Une vraie tête de con. "J'ai entendu dire qu'elle était inconsolable depuis la mort du batteur." Un rire s'échappe de tes lèvres, tu sais toi que le batteur est bien vivant, journaliste en carton. Tu jettes un dernier coup d'oeil sur elle en secouant la tête. T'as pas de temps à perdre avec des conneries pareilles. Tu décides d'aller attendre Liv dehors, t'aime pas les gens qui peuplent ces endroit, t'es pas des leurs, mais t'aime Liv et t'as pas envie de manquer cette possibilité de renouer avec elle. Tu sors, t'as besoin d'air, tu t'adosses à un mur en bas, une clope à la bouche que t'allumes nonchalamment. T'espères qu'elle sera pas trop longue quand même. Même si tu serais près à te momifier ici pour elle. 

_________________

So if I run it's not enough,
You're still in my head forever stuck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA ROCKEUSE
MESSAGES : 365
DATE D’ARRIVÉE : 08/05/2014
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : pigfartisreal


MessageSujet: Re: delivery man.   Lun 16 Fév - 18:55

« Si. » Un simple si qui réveille ton cœur anesthésiée depuis la signature des papiers du divorce. Tu pensais pas que l'entendre te dire que ça lui arrivait encore de penser à toi pouvait te faire cet effet. C'est plutôt bête même, parce qu'il pensait à toi certes, mais Liv, tu l'as plaqué. T'as mis un terme à votre mariage avec comme simple explication un post-it. S'il pensait à toi, c'est simplement pour te maudire. Toi et tes putains de rêves. Pourtant, vu que le monde tourne toujours autour de ta petite personne, tu as la naïveté de penser qu'il a imaginé vos retrouvailles avec la même passion que toi. Tes lèvres se glissent sur ses joues dans un geste naturel, réminiscence de ce passé que vous avez partagé. Pauvre idiote. Il y a une raison pour votre divorce. Une raison pour ta fuite. Mais tu n'y penses pas. Tu t'échappes, une nouvelle fois. Tu retournes au glamour et aux paillettes. Ton sourire paraît plus sincère, cette fois, quand tu l'offres à la caméra. Tu minaudes, mais ton sourire s'efface quand tu le vois parler à une journaliste. Ton cœur s'emballe. Tu sais que Mika ne te ferait jamais du mal délibérément. Mais les choses changent. Tout comme les personnes. Il pourrait t'en faire du mal s'il le voulait vraiment. Parce que malgré tout, personne ne te connaît aussi bien que lui. « Liv. Une dernière pose. » T'essayes de te concentrer, mais ton regard revient toujours vers lui. Puis, il disparaît, emportant avec lui ton sourire. Tu fronces les sourcils. Il est parti où ? « Je suppose que c'est fini. » dis le photographe, mais tu l'entends à peine. On parlera de tes caprices de star plus tard, t'as besoin de le retrouver tout de suite. « Olivia, j'ai quelques questions à vous poser. » « Voyez ça avec mon agent. » T'attrapes ta veste avant de te retourner. « Le mec avec qui vous parliez il y a deux minutes est parti par où ? » Ca fera probablement la une, ce sera déformé comme toujours. On t'inventera probablement une nouvelle relation et tu t'en voudras d'entrainer Mikael là dedans, mais pour l'instant, t'as simplement besoin de le retrouver. Il t'avait promis dix minutes. « Euh par là. C'est votre nouveau petit ami ? » Tu ne lui réponds pas, tu t'empresses de prendre la sortie de secours. Et ton cœur oublie comment battre normalement. Il est là. Adossé au mur avec sa cigarette. Plus beau que jamais. Un petit sourire s'immisce sur tes lèvres alors que tu t'adosses au mur, à ses côtés. « Toujours aussi impatient Monsieur Stark ? » Tu lui donnes un petit coup de coude avant d'attraper sa cigarette. Vos doigts se frôlent, tu le sens dans tout ton corps, mais ton visage reste impassible. Tu portes la cigarette à tes lèvres. « J'ai l'impression d'être de retour au lycée. » Quand tu te cachais derrière les gradins pour éviter les cours de sport et fumer ta cigarette. « Mais à cette époque, j'étais la mauvaise influence et toi mon cher homme sain refusait de fumer. » Tu tournes la tête pour le regarder. Qu'est ce qu'il s'est passé t'as envie de demander, mais les mots qui t'échappent n'ont rien à voir. « C'est une mauvaise idée ce verre. » Les mauvaises idées ont toujours été tes préférés, mais aujourd'hui, tu ne veux pas être la mauvaise influence. Pas avec Mika. Il mérite mieux que ça. « Si on va boire un verre, il y a de fortes chances que les paparazzis nous suivent et... » je veux pas t’entraîner dans cette vie. « C'est une mauvaise idée. »

_________________
writting a song is like falling in love
I am not a woman ✻  I am an inferno, I am a tempest. I am venom and fangs and claws. I am lightning and starlight, and I am hell in high heels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: delivery man.   

Revenir en haut Aller en bas
 

delivery man.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Powderfinger
» Besoin d'avis....Shipper un ampli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▿ TEMPTED. ::  :: Downtown San Francisco :: Haight Ashburry-