Partagez | .
 

 Pas toi. [Fani]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
LA CONNERIE
MESSAGES : 777
DATE D’ARRIVÉE : 02/05/2014
AVATAR : Ksenia Solo
CRÉDITS : Tinkerbell


MessageSujet: Pas toi. [Fani]   Jeu 29 Jan - 23:37

«Pardon pardon j’suis à la bourre !» Je cours derrière le comptoir tout en enfilant mon tablier, le souffle légèrement court. «Comme d’hab’ !» Je laisse échapper un petit rire. Celui-là même qui fait totalement craquer mon charmant patron. Je sais que je lui plais, je sais que je pourrai lui faire avaler quoi que ce soit, et j’en joue. Surtout quand je suis à la bourre. «T’étais où hein ?» Je hausse les épaules. «Shopping avec ma soeur !». Mensonge. Je me mordille un peu la lèvre inférieure et souris de plus belle. «Ok j’me mets au boulot. Y’a beaucoup de résa ce midi ?» «50.» «Outch.» «Et Micka est malade.» «Double outch.» «Et tu vas devoir former la nouvelle.» «Quoi ? Attends attends c’est quoi cette histoire ? Quelle nouvelle ?» «On a une nouvelle recrue. Elle arrivera sur les coups de 14h à la fin du rush pour que tu puisses commencer à lui montrer quelques trucs.» Je soupire un peu. Evidemment, à moi le sale boulot. Quelle idée j’ai eue d’accepter ce poste. Et puis qu’est-ce que je fous là depuis si longtemps aussi. Je suis jamais restée assez de temps pour former les nouveaux. Et là voilà, deux mois, et je suis une vieille. Génial. J’adore. Bon, pas le temps de m’ennuyer, les premiers clients arrivent. Je retrouve le sourire. J’aime bien ce boulot, les clients sont toujours agréables. Enfin, le plus souvent dirons-nous. Et puis j’ai toujours de très jolis compliments, je ne vais pas m’en plaindre. Le contact avec les gens, c’est ça que j’aime. Ne pas rester seule, parler, sourire, échanger. C’est ce à quoi devrait ressembler la vie. Au bar, Jamie est arrivé. Je profite pour plaquer un baiser sur sa joue tout en lui piquant deux verres. «T’es pas v’nue hier soir ?» «Quoi ? Où ?» «Bah à ton avis ! On attendait que toi !» «T’es chou !» J’aime bien quand il dit ça. «Mais pas pu, plan cul !» Je ris et son rire vient se mêler au mien avant que je ne m’éclipse pour servir mes derniers clients arrivés. «Kyrah ?!» J’entends que mon patron m’appelle, alors après avoir récupéré trois assiettes, en appui sur ma main et mon bras, je fais demi-tour pour voir ce qu’il me veut. «La nouvelle recrue est arrivée !» La jeune femme se retourne, et là, je tombe des nues. D’ailleurs, mes assiettes en tombent de mon bras dans un bruit sourd. Je ne la lâche pas des yeux. Fani. Putain. Qu’est-ce qu’elle fout là ? «Merde.» «Oui merde ! C’est la première fois que tu casses de la vaisselle !» «Pardon.» Je quitte le regard azur de mon seul et unique amour disparu, et je me baisser pour ramasser les morceaux. «Je vais chercher un balai.» Je m’éclipse dans la cuisine et m’adosse contre un mur quelques secondes, juste pour pouvoir respirer. Mon coeur va exploser. C’est pas possible. Pas elle. Pas maintenant.

_________________
I'll burn with you.
We are broken, we can't fix it, There's no cure for our condition. It's not perfect, here between us, Even angels have their demons, Trapped inside this twisted circle, It ain't right but it's eternal.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE GLOBE TROTTEUR
MESSAGES : 274
DATE D’ARRIVÉE : 04/09/2014
AVATAR : alexis knapp.
CRÉDITS : #whiskey lullaby #vickychou.


MessageSujet: Re: Pas toi. [Fani]   Ven 30 Jan - 22:51

J'aime pas commencer un nouveau job, pas parce que j'ai pas envie, mais parce que le premier jour est toujours le pire. Tu es sur la corde raide, tout le monde attend que tu fasses LA connerie qui t'amènera à la porte avant même de l'avoir franchie. Je déteste ça, mais j'ai pas le choix, me cousine est partie, j'ai plus d'argent et les gens ici sont beaucoup moins sympas, personne pour m'accueillir agréablement pour quelques jours. Tant pis pour moi, c'était le risque de rentrer à San Francisco... J'entre dans la boutique, un sourire aux lèvres, j'ai hâte de commencer, histoire de mettre le plus de distance le plus rapidement possible entre ce début et l'expérience. Au moins, je vais rencontrer des gens. Le patron à l'air sympa en tout cas, tant mieux, ce sera plus facile. Je lui sers la main, il me présente quelques personne présente gentiment. "Kyrah ?!" Ce prénom résonne dans ma tête. "La nouvelle recrue est arrivée !" Je me retourne, je tombe des nues. Merde. Non. Mon sourire disparaît en un instant. Je n'arrive pas à le croire, combien de chances y avait-il que je puisse tomber sur elle dans mon nouveau boulot ? COMBIEN ? Je vois à peine les assiettes tomber, je ne les entend pas d'ailleurs, je suis sonnée, c'est tout. "Je vais chercher un balai." Hein ? Ce n'est que quand elle disparaît que je réalise. Je n'arrive pas à le croire. "Ça va ?" Me demande le patron. Je n'ai rien dis depuis que je me suis présentée à lui, tout se complique d'un coup... "Oui, oui, je..." Je tourne la tête où elle a disparu quelques secondes plus tôt... Non je rien, je ne sais pas quoi faire, je ne peux pas rester là... "Je vais chercher un balai aussi." Que j'annonce sans réfléchir en me précipitant à sa suite. Ça n'a aucun sens, je vais me faire virer le premier jour, tant pis, de toute façon, avec Kyrah ici, c'est voué à l'échec. "Fani..." Je n'entends pas la suite, je la trouve adossée contre un mur. "Ils où les balais ?" Je demande, le plus innocemment du monde, c'est de ma faute après tout. Je ne suis pas bien ici, je ne devrais pas être là. "Qu'est-ce que tu fais là ?" Brillant Fani, brillant vraiment, c'est toi qui n'a rien à foutre ici. Il n'y a que des conneries qui sortent de ma bouche, je décide de la fermer, simplement. 

_________________

Et même en changeant d'avis, même en sachant qu'on a tort, on ne changera pas la vie donc comme tout le monde je vais en souffrir jusqu'à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA CONNERIE
MESSAGES : 777
DATE D’ARRIVÉE : 02/05/2014
AVATAR : Ksenia Solo
CRÉDITS : Tinkerbell


MessageSujet: Re: Pas toi. [Fani]   Dim 1 Fév - 9:40

Pourquoi le passé est-il sans cesse en train de nous rattraper ? Pourquoi il ne peut pas rester derrière nous, comme un passé est sensé faire ? Je me sens roulée. Roulée par le destin, par la vie en général. Ça fait quoi, un an ? Deux ans ? Elle a changé. Mais je l’aurai reconnue entre milles. Ses yeux bleus, la finesse de ses traits, et l’intensité dans le regard. Mon coeur est à deux doigts d’imploser, il faut que je m’en aille. Il faut que je quitte le périmètre de sécurité qui devait me protéger d’elle. Vite. Alors je prétexte d’aller chercher le balai pour ramasser les assiettes que j’ai faites tomber. Il faut que je respire. Je crois que j’ai été trop longtemps en apnée devant ce fantôme du passé. Je m’appuie alors contre un mur dans la réserve et prends le temps de respirer, respirer à grands poumons. Je ferme les yeux et passe mes mains sur mon visage. Je tremble. Merde. «Ils sont où les balais ?» Je sursaute et réouvre les yeux. Elle est là, en face de moi. Mais c’est pas possible putain ! Je suis maudite ou quoi ? Mon coeur me fait mal, il bat si fort que j’ai l’impression qu’il abime l’intérieur de mon corps. J’aimerai faire une pression sur ma cage thoracique pour le faire taire. Si seulement. Je ne peux même pas répondre à la question qu’elle vient de me poser. J’ai envie de lui hurler de s’en aller. Qu’elle m’a assez fait de mal comme ça. Mais au lieu de ça, je reste là, les yeux rivés dans les siens, le souffle court. Ma respiration est bruyante, presque sifflante. Il faut que j’arrête de fumer. «Qu'est-ce que tu fais là ?» Alors là c’en est trop. Tu n’aurai pas du ouvrir la bouche Fani. Je repasse mes mains sur mon visage avant de les glisser dans mes cheveux, nerveusement. Mon regard s’est assombri. Si quelques secondes il était perdu, maintenant il est furieux. «Tu plaisantes j’espère ?» J’essaie de ne pas crier pour alerter personne. Mais c’est compliqué. Je quitte le mur sur lequel j’étais appuyée, il faut que je bouge avant de me liquéfier sur place. Je me retourne finalement sur elle, les sourcils froncés. «Si y’a quelqu’un qui doit poser cette question, c’est pas toi ! TOI qu’est-ce que tu fous ici ? Depuis quand t’es là ? Et pourquoi ce restau putain ? Tu viens me pourrir la vie jusqu’à mon boulot ?». Oui, j’ai mal. Oui elle m’a brisée quand elle a décidé de continuer sa route au lieu de rentrer ici avec moi. Ma famille avait besoin de moi, elle n’a pas compris. Elle n’a pas de famille. Alors elle a repris son sac à dos, et sans se retourner elle est partie, comme si ces deux ans passés ensembles sur les routes, à tout partager, n’avaient pas été. Elle m’a fait mal, atrocement mal, je ne sais même pas si elle s’en rend compte. Mais si ce n’est pas le cas, elle va vite s’en rendre compte.

_________________
I'll burn with you.
We are broken, we can't fix it, There's no cure for our condition. It's not perfect, here between us, Even angels have their demons, Trapped inside this twisted circle, It ain't right but it's eternal.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE GLOBE TROTTEUR
MESSAGES : 274
DATE D’ARRIVÉE : 04/09/2014
AVATAR : alexis knapp.
CRÉDITS : #whiskey lullaby #vickychou.


MessageSujet: Re: Pas toi. [Fani]   Dim 1 Fév - 12:56

Quand je la regarde, je me rends compte que j'ai dis une connerie, de toute façon, j'ai jamais eu beaucoup de talent dans la parlotte, ça ne fait que prouver que qu'on sait toujours déjà. J'ai pas tellement ce que je vois dans son regard mais je l'ai cherché, elle m'en veut, elle a raison de m'en vouloir mais putain, j'étais pas faite pour ça, je ne suis toujours pas faite pour ça d'ailleurs ! Je voyage depuis tellement longtemps, me poser était apparu comme une connerie monumentale. Maintenant, c'est mon départ qui apparait comme stupide. Je ne sais plus quoi faire, j'ai juste envie d'attraper un balai et disparaître de cette pièce le plus rapidement possible parce que ses yeux, oh oui, ses yeux seraient capables de me tuer sur place s'ils le voulaient et ça me fait peur. Je n'ai jamais eu autant de colère dans un regard... "Tu plaisantes j’espère ?" J'ai envie de lui répondre que oui mais elle m'aurait probablement frapper. Je ne dis rien, ce me semble être la meilleure des solutions dans l'immédiat. Je la regarde impassible, je la ferme juste parce que c'est ce qu'elle attend de moi c'est tout. J'ai honte de la manière dont je l'ai traité mais je ne regrette pas pour autant. J'avais besoin de ça à l'époque, j'aurais sans doute du m'expliquer avant de prendre mes cliques et mes claques pour disparaître de sa vie comme je l'ai fais. Je sursaute quand elle se retourne vers lui, je ne m'y attendais pas. "Si y’a quelqu’un qui doit poser cette question, c’est pas toi ! TOI qu’est-ce que tu fous ici ? Depuis quand t’es là ? Et pourquoi ce restau putain ? Tu viens me pourrir la vie jusqu’à mon boulot ?" Les questions sont trop nombreuses, je sais plus où donner de la tête, je ne ressens que de la haine qui sort de son petit corps. De la haine vraiment ? C'est tout ce qu'elle m'offre maintenant ? Je n'en reviens pas. Ça m'énerve presque. Comme si je l'avais fait exprès. Je croise mes bras sur ma poitrine, énervée. "Je savais PAS que tu serais là OK ! Il me fallait du boulot, ton patron m'en a offert c'est tout !" Je sais très bien que ce n'est pas la meilleure des solutions mais je m'enfonce parce que c'est ce que je fais toujours avec elle. Je suis déçue d'être celle qui puisse lui "pourrir la vie", ça me blesse presque mais je ne montre rien, parce que je ne montre jamais rien. "Maintenant tu vas me dire où se trouve le balai ou j'ai besoin de le chercher toute seule ?" Merveilleux, la solution la plus juste aurait sûrement été de rendre mon tablier dès maintenant mais je suis très fière pour ça, et puis elle se prend pour qui à me parler de cette façon ? J'aime pas ça, même si je le mérite, c'est vrai. Ce n'est que mon premier jour, je me suis déjà fait remarquer... Je ne vais sûrement pas faire long feu ici, ça l'arrangerait bien visiblement... 

_________________

Et même en changeant d'avis, même en sachant qu'on a tort, on ne changera pas la vie donc comme tout le monde je vais en souffrir jusqu'à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA CONNERIE
MESSAGES : 777
DATE D’ARRIVÉE : 02/05/2014
AVATAR : Ksenia Solo
CRÉDITS : Tinkerbell


MessageSujet: Re: Pas toi. [Fani]   Mer 4 Fév - 11:27

Ça fait trop de temps, trop de temps que je garde toute cette colère en moi. Je l’ai laissée partir, j’ai bien essayé de la convaincre de venir avec moi mais elle est partie, sans se retourner. Et depuis ? Depuis je couche avec n’importe qui, je fais n’importe quoi, j’enchaîne les boulots, j’arrive pas à me poser. Je dis pas qu’elle est la cause de tout ça, mais je pense juste qu’elle a contribué à ma descente aux enfers. Alors la voir débarquer ici, comme si de rien n’était, et me demander où se trouve le balais. Je crois qu’elle abuse un peu. Je la foudroie du regard. Elle l’a bien mérité. Et puis sans réfléchir plus longtemps, je crache mon venin sur elle, j’essaie de ne pas crier même si c’est dur. Il faut qu’elle sache. Qu’elle sache qu’elle m’a fait mal, et que j’en suis toujours pas remise. Que si je bosse là c’est de sa faute. J’aurai pu être une grande danseuse ou je sais pas moi, j’aurai sans doute pu avoir un super boulot, si c’était pas autant le bordel dans ma tête. Je sens bien que ça l’énerve que je lui gueule à moitié dessus. Mais je n’allais tout ce même pas laisser faire les choses, la laisser arriver, ne rien dire, tout garder pour moi, la former et ne rien dire. Jamais. Ce n’est pas dans mon tempérament. «Je savais PAS que tu serais là OK ! Il me fallait du boulot, ton patron m'en a offert c'est tout !» Je me contente de hocher la tête en serrant la mâchoire. J’ai presque du mal à respirer tellement mon corps entier est tendu. Je continue de la fusiller du regard. Parce que je suis en colère. Parce que tout ça, c’était pas prévu. Et ce qui n’est pas prévu, ni bienvenu, est loin d’être agréable. Mon corps entier est en train de bouillir, j’ai chaud, j’ai horriblement chaud. Je passe une main dans mes cheveux et elle reprend la parole. «Maintenant tu vas me dire où se trouve le balai ou j'ai besoin de le chercher toute seule ?» Je soupire fortement, juste pour montrer mon exaspération. Et puis je fais un signe de tête sur le côté, pour montrer un placard non loin. Je la laisse partir chercher le balai et je m’éclipse pour retourner en salle. J’ai besoin d’air. «Ah te voilà ! Elle est où la p’tite ?» «Dans le placard à balai !» Je laisse échapper un rire nerveux. «Kyrah ça va ? Tu la connais c’est ça ?» «Hein ?» Je lève les yeux vers mon patron. «Nan.» Je m’accroupis pour ramasser les gros morceaux d’assiettes et j’entends des pas derrière moi. «Nan, je la connais pas.» Je me relève et me retrouve de nouveau nez à nez avec Fani. Mon coeur s’emballe et j’ai presque des sueurs froides. «Pardon.» Je lui demande par là de se pousser pour que je puisse aller mettre les débris à la poubelle. Fani a trouvé un balai et elle ramasse le reste des petits morceaux alors que je suis déjà dans la réserve. Il faut que je respire. Quelque secondes. Et puis je refais mon apparition dans la salle. Je réajuste mon tablier et ne repose mon regard dans le sien que maintenant. «Sam, j’te laisse apporter les cafés à la 4. Je vais faire faire le tour du propriétaire à la nouvelle recrue.» Je ne lâche pas son regard. Et puis je lui fais simplement un signe de tête pour qu’elle me suive. Pendant toute la visite, je lui parle avec une énorme distance, en fait, comme si je ne la connaissais pas, comme si elle était une vulgaire nouvelle recrue. Parce que c’est comme ça qu’elle m’a traitée. Et que je suis rancunière.

_________________
I'll burn with you.
We are broken, we can't fix it, There's no cure for our condition. It's not perfect, here between us, Even angels have their demons, Trapped inside this twisted circle, It ain't right but it's eternal.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE GLOBE TROTTEUR
MESSAGES : 274
DATE D’ARRIVÉE : 04/09/2014
AVATAR : alexis knapp.
CRÉDITS : #whiskey lullaby #vickychou.


MessageSujet: Re: Pas toi. [Fani]   Sam 7 Fév - 22:19

Son petit air exaspéré m'énerve quelque peu. Je ne sais pas ce qu'elle attend de moi, de toute façon, je n'ai visiblement plus rien à lui offrir vu la façon dont elle se braque désormais à mon contact. Elle ne veut plus de ma présence, me voilà fixée maintenant. Je n'aurais pas du revenir. Pire erreur jamais faite dans ta vie Fani, bravo. Fêtons ça maintenant, et repartons pour toujours pour ne jamais plus avoir à croiser la route de Kyrah accompagnée de sa haine et sa colère. Je disparais du côté qu'elle m'indique. Je n'ai plus rien d'autre à faire maintenant que de nettoyer ce sol souillé par ma faute. Je trouve enfin ce foutu balai. Je l'attrape et retrouve le chemin vers la salle sans trop me souvenir par où je suis arrivée. Par chance, les couloirs sont très peu nombreux. "Nan, je la connais pas." Tiens, prends ça dans ta tête Fani. Je lève les yeux au ciel avant de me retrouver face à son visage. Je ne m'y attendais pas. Je recule d'un pas. "Pardon." Je ne comprends pas tout de suite, j'ose penser une demie seconde qu'elle s'excuse pour ce qu'elle vient de dire, mais non, non. Elle veut juste que je la laisse passer. Je me pousse en soupirant et ramasse le reste de ce merdier avec le balai. Je ne sais plus très bien ce que je dois faire maintenant... Je regarde autour de moi. Bon début. Vraiment. Merveilleux... "Sam, j'te laisse apporter les cafés à la 4. Je vais faire faire le tour du propriétaire à la nouvelle recrue." Je la suis alors, silencieusement. Qu'est-ce que je pourrais faire de plus de toute façon, elle ne semble pas désirer quoique ce soit de plus venant de ma part... J'essaye de tout retenir sur le chemin, je retiens vite généralement, ce ne devrait pas être un soucis pour moi. On s'arrête dans la salle de pause. Vide. Tant mieux. "Ça sera toujours comme ça ?" J'ose finalement demander en fermant la porte derrière nous. Je me fiche un peu de me faire virer dès le premier jour à vrai dire. Au pire des cas, j'irais chez le voisin pour postuler, ce n'est pas les cafés qui manquent dans le quartier... "Je sais que tu m'en veux mais on va visiblement devoir travailler ensemble alors..." Je sais pas tellement ce que je pourrais dire, puisqu'on travaille ensemble alors ? Alors quoi ? On s'en tape, on a pas besoin de s'aimer pour travailler ensemble... "Si tu ne veux pas de moi ici, tu n'as qu'à le dire, je me casse." Et je le ferais, sans hésiter. Même si elle ne pourrait m'empêcher de revenir ici pour parler, ou au moins la harceler jusqu'à ce qu'elle veuille bien m'écouter. 

_________________

Et même en changeant d'avis, même en sachant qu'on a tort, on ne changera pas la vie donc comme tout le monde je vais en souffrir jusqu'à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA CONNERIE
MESSAGES : 777
DATE D’ARRIVÉE : 02/05/2014
AVATAR : Ksenia Solo
CRÉDITS : Tinkerbell


MessageSujet: Re: Pas toi. [Fani]   Mar 10 Fév - 10:50

C’est dur. C’est tellement dur de devoir faire le tour de la maison, Fani à mes trousses, tout en essayant au maximum de ne pas laisser transparaître ce qui se passe à l’intérieur de moi. Je boue. Je boue parce que toute notre histoire me revient en pleine face. Tous mes sentiments, aussi et surtout. J’ai mal de la sentir si près de moi. J’ai rêvé de ce moment tellement de fois, et maintenant que ça arrive, je flippe. Je flippe et je suis tendue comme un string à l’idée qu’elle reprenne une place bien trop importante dans ma vie et dans mon coeur. Je suis ridicule. J’ai autant envie de lui hurler dessus que de la plaquer contre un mur pour l’embrasser. Je n’étais pas prête. Pas prête à vivre une chose pareille, pas maintenant. Jamais en fait. Mais au fond de moi, je frémis de savoir qu’elle est de retour, même si je ne connais pas la raison réelle. Je n’ose même pas penser que ça puisse être pour moi, par peur sûrement de me prendre une claque, une nouvelle fois. Nous finissons par la salle de repos. Je n’ai pas particulièrement cette pièce. Elle sent le tabac froid et l’éclairage est sinistre. C’est pathétique. Il faudrait que je parle à Sam de la déco de cette pièce. «Ça sera toujours comme ça ?» Je me retourne vers Fani, qui vient de prendre la parole. Sa voix me fait frissonner, je ne saurai l’expliquer. Elle ferme la porte derrière nous, sûrement pour avoir un peu d’intimité. «Je sais que tu m'en veux mais on va visiblement devoir travailler ensemble alors...» Je croise mes bras sur ma poitrine et la regarde, avant de soupirer un peu. Alors quoi au juste ? Elle attend quoi de moi ? Que je fasse comme si de rien n’était ? Que je lui souris, que je lui fasse des courbettes, que je la considère comme ma meilleure amie ? Qu’elle aille au diable. «Si tu ne veux pas de moi ici, tu n'as qu'à le dire, je me casse.» C’est donc ça. A moi de prendre la décision quant à son intégration ici ? Jamais de la vie. Je secoue la tête sèchement. «J’en ai rien à foutre que tu bosses ici ou pas. Ça changera rien à ma vie.» Tu mens Kyrah. Il faut que je me rende à l’évidence, je meurs déjà à petit feu de l’avoir là près de moi. «Mais puisque tu sais très bien fuir, si tu t’en vas, ça ne fera que confirmer ce que je pense de toi. Que t’es une fille lâche. C’est tout.» En lui disant ça, je sais que je vais réveiller la bête qui sommeille en elle. Cette fille forte et fière qui ne demande qu’à crier haut et fort qu’elle est l’indépendance même, qu’elle n’a besoin de rien ni de personne. Je sais aussi que sa fierté la fera rester, pour me prouver sans doute qu’elle a changé, et au fond, c’est ce que je veux. Qu’elle reste. Que je puisse voir tous les jours ce regard qui m’a envoûté il y a quelques années. «Maintenant si t’as fini, on va aller bosser.» Je vais sûrement rester froide avec elle pendant un petit moment. Il ne faut pas trop m’en demander non plus. La supporter sur mon lieu de travail est déjà quelque chose de compliqué. On va pas en rajouter.

_________________
I'll burn with you.
We are broken, we can't fix it, There's no cure for our condition. It's not perfect, here between us, Even angels have their demons, Trapped inside this twisted circle, It ain't right but it's eternal.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pas toi. [Fani]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas toi. [Fani]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▿ TEMPTED. ::  :: East San Francisco :: Mission District-