Partagez | .
 

 practice makes better (garrett)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
LA BLUFFEUSE
MESSAGES : 2045
DATE D’ARRIVÉE : 15/04/2014
AVATAR : Gabriella Wilde
CRÉDITS : yumita


MessageSujet: practice makes better (garrett)   Sam 1 Nov - 15:24

Ces derniers temps, Sawyer n'avait pas réellement de temps pour elle. Entre ses cours et les partiels qui arrivaient bientôt, apprendre à connaître Gabriel et pousser Blair à quitter le confort de sa couette et finir au bar presque tous les soirs, elle avait oublié ce que c'était d'être seule. Elle ne s'en plaignait pas. Pour une fois, elle se sentait réellement utile dans sa vie, comme si elle comptait véritablement. Pour une fois. Elle pousse la porte du bar s'attendant à voir Blair assis au comptoir, oubliant ses peines de cœur dans l'alcool. Personne à l'horizon. Aucune bouclette brune au bar. Elle sort son portable de son sac et lui envoie un texto, légèrement inquiète de ne pas le voir à sa place attribuée. Elle s'installe au comptoir comme si les lieux lui appartenaient, comme si cette chaise était sienne. Garett arrive et un sourire illumine automatiquement son visage. Elle ne peut s'empêcher de regarder derrière lui, espérant voir son jumeau apparaître. Malheureusement, elle n'a pas cette chance. Son attention se reporte sur Garrett. « T'en fais une de ses têtes. Ne me dit pas que tu as déjà rompu avec Lola. » Son jugement concernant Lola était encore en attente. Les sourires éclatants qu'elle avait vu sur le visage de Garrett avait tendance à faire peser la balance en sa faveur. Puis, elle se souvenait de son corps pressé contre celui de Gabriel et le bonheur de Garrett passé en arrière plan. Elle avait parfaitement conscience d'être ridicule, mais elle s'attendait encore à ce qu'il se rende compte qu'il méritait bien mieux qu'elle et ses névroses. « Je commençais enfin à bien l'aimer. Du moins à supporter sa présence. » Elle fronce les sourcils, détaille du regard Garrett comme si avec ce simple regard, il allait finir par tout lui avouer. Ca marchait avec ses frères. Ca marchait même avec Blair. « Qu'est ce que t'as fait ? » qu'elle demande légèrement suspicieuse. Elle n'a beau ne pas être sûre d'aimer Lola, elle a vu la façon dont elle regardait Garrett. La pauvre en est folle amoureuse. C'est donc forcément la faute du moins beau des jumeaux. Elle espérait simplement qu'il ne retombe pas dans la même dépression qu'après Ruby. Sawyer, elle essayait déjà de réparer le cœur brisé de Blair, elle ne pensait pas avoir l'énergie de réparer le cœur de ses deux amis, qui, d'une manière surprenante, avait pris autant de place dans sa vie. « Tu l'as pas mis enceinte quand même ? » qu'elle dit en rigolant avant de voir le regard de Garrett. « Nooooon ? »

_________________
“Comment te dire quand t’es pas là, que moi sans toi, ça ne veut rien dire. Comment te dire, dis moi comment te dire que moi sans toi, c’est comme un rire qui ne trouve pas vers où mourir”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE RÊVEUR
MESSAGES : 1800
DATE D’ARRIVÉE : 12/04/2014
AVATAR : nicolas simoes.
CRÉDITS : #soapflaws.


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Sam 1 Nov - 21:53

Sawyer. Merde. Il l'aimait bien mais pour le coup, aujourd'hui, il n'était pas d'humeur, il n'arrêtait pas de penser à Lola et ces putains de tests de grossesse. Il n'avait pas été si affolé sur le moment et maintenant qu'il y pensait, qu'est-ce qu'il pouvait être con quand il s'y mettait, c'est vrai quoi ! Un préservatif merde ! Rien de bien compliqué. On lui avait pourtant dit et redit que la protection était absolument nécessaire mais non, non. Il n'y avait pas pensé porté par la passion et le désir qu'il ressentait pour Lola quand elle se mettait à l'allumer. "T'en fais une de ses têtes. Ne me dit pas que tu as déjà rompu avec Lola." Il grimaça, grand Dieu non. Il ne s'en serait pas remit si elle l'avait quitté pour cette erreur d'ailleurs. Ça avait été stupide mais pas au point de le renvoyer chez lui. Lola était sa petite amie, un point c'est tout. "Je commençais enfin à bien l'aimer. Du moins à supporter sa présence." Il grogna. Si elle commençait comme ça, il finirait par se casser, il n'avait pas envie de l'envoyer chier mais aujourd'hui, il n'avait pas envie de jouer à ce petit jeu. Il aimait bien Sawyer, il adorait voir que ça se passait plutôt bien entre elle et son frère Gabriel mais quand elle s'y mettait, parfois... Elle pouvait le regarder comme ça, ça n'y changerait rien, ses blagues n'étaient pas drôles ! "Qu'est ce que t'as fait ?" Merde. Tout de suite. C'était si évident alors ? Putain, il n'était pas le genre de mec à faire des conneries quotidiennement non plus ! "Tu l'as pas mis enceinte quand même ?" UNE BLAGUE PUTAIN. Comment pouvait-elle tomber juste comme ça. Enfin non, il ne l'avait pas mise enceinte mais merde ! Comment ? "Nooooon ?" Il poussa un soupir avant de poser les bouteilles sur le comptoir, plus fort qu'il ne l'aurait voulu. "Je prends une pause." Annonça-t-il à Julian qui s'apparentait de plus en plus à un associé plus qu'un employé. Il passa de l'autre côté du comptoir et s'installa à côté de Sawyer, attrapant une bouteille et un verre pour le lui tendre. Elle buvait à l'oeil depuis le début, c'était devenu une habitude qu'il ne tentait même plus de contourner, elle était son amie après tout. "Elle est pas enceinte." Dit-il simplement, il aurait bien eu besoin d'un verre lui aussi mais il travaillait, c'était important, travailler sobre. Pourtant... Le verre qu'il venait de servir à Sawyer lui faisait grandement de l'oeil alors qu'il repensait à ce moment terrible où Lola avait cru pendant quelques minutes, un trop long moment, qu'elle était enceinte de lui. "Enfin... Elle aurait pu." Continua-t-il. Avait-il envie de raconter toute l'histoire à Sawyer ? Ouais. Pourquoi ? Parce qu'il était nul, complètement nul. Il avait toujours pensé que l'amour était quelque chose d'acquis, qu'il était bon, sans doute parce qu'il avait toujours été d'une fidélité incomparable pour Ruby alors qu'elle se foutait continuellement de sa gueule. Aujourd'hui, avec Lola, sa première vraie histoire finalement, il avait l'impression d'être un putain d'adolescent qui ne comprenait rien. "J'ai oublié..." Il regardait autour de lui. Il ne pouvait pas le dire à haute voix, trop pudique, trop honteux de cette histoire stupide. "Tu sais..." Continua-t-il, n'osant pas la regarder, la tête baissé, la jambe agitée comme jamais, complètement nerveux, toujours choqué par la crétinerie dont il avait fait preuve. 

_________________

Pour vivre heureux, je vis caché, au fond de mon bistrot peinard, dans la lumière tamisée, loin de ce monde de bavards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA BLUFFEUSE
MESSAGES : 2045
DATE D’ARRIVÉE : 15/04/2014
AVATAR : Gabriella Wilde
CRÉDITS : yumita


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Dim 2 Nov - 21:41

« Je prends une pause. » Sawyer reste assise sur sa chaise, la bouche grande ouverte comme un poisson. Elle, elle avait voulu faire une blague, se moquer un petit peu de Garrett, le rendre nerveux. Jamais, elle aurait pensé qu'il avait mis Lola enceinte. C'était censé être le plus responsable de ses amis. Elle s'empresse d'attraper le verre qui lui sert et de boire une grande gorgée. Comment il peut rester aussi calme ? Ah sa jambe tremble. Alléluiah, Garrett n'est pas un robot ! « Elle est pas enceinte. » elle respire à nouveau. Pourtant, c'est pas elle qui est enceinte. Mais elle sait comment ça fini les enfants qu'on a pas désiré. « Enfin... Elle aurait pu. » Sa bouche s'ouvre à nouveau. « J'ai oublié... Tu sais... » Non, elle sait pas. Qu'est ce qu'il a oublié ? Nooooooon ? Ses yeux s'écarquillent. Elle met ses mains devant sa bouche pour atténuer le sursaut de surprise qui s'y échappe. «T'AS OUBLIE DE METTRE UNE CAPOTE ? » qu'elle hurle. Les regards se portent sur elle et elle s'excuse d'un geste de la main avant de reporter son attention sur son patron de bar préféré. Elle était persuadée qu'au 21ème siècle avec les médias à portée de main, tout le monde savait l'importance de porter des préservatifs. Mais c'était probablement parce que maman Tunstall, effrayée à l'idée que l'un de ses rejetons mette une fille/tombe enceinte, leur avait appris très tôt comment mettre un préservatif. Sawyer s'en souvenait à la perfection. Dernière de la famille, elle n'avait que 6 ans quand son frère ainé avait atteint l'adolescence. Elle n'avait jamais pu manger une banane depuis sans penser à cette conversation tragique. Mais au moins, elle n'avait jamais oublié de mettre un préservatif. « Non mais Garrett ! Comment tu as pu oublié ? On oublie jamais les préservatifs, c'est la règle numéro 1. Pas de capotes, pas d'orgasme. » qu'elle s'exclame, criant presque. « T'es au courant que ça te protège pas seulement de la grossesse hein ? Tu t'es peut être choppé un truc ! » On dirait que ça lui ait arrivé à elle, tant elle est perturbée par cette nouvelle. Elle s'agite sur sa chaise comme s'il venait de lui apprendre que les soldes étaient annulées pour toujours. « T'es pas un adolescent avec des hormones en folie. Tu peux bien te contrôler deux secondes pour en mettre une. » Et là, y a une lumière qui s'allume dans sa tête. Un nouveau sursaut de surprise s'échappe de ses lèvres. « Tu sais pas comment les mettre ? » Elle n'attend même pas sa réponse avant de demander à Julian qu'il lui ramène une banane. Il n'a même pas l'air étonnée de sa demande. Faut dire, le pauvre, il est habitué désormais. Elle devrait peut être pensée à lui donner un pourboire un jour. Quand elle sera riche. Ou elle se contentera d'un merveilleux sourire, ça suffira.

_________________
“Comment te dire quand t’es pas là, que moi sans toi, ça ne veut rien dire. Comment te dire, dis moi comment te dire que moi sans toi, c’est comme un rire qui ne trouve pas vers où mourir”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE RÊVEUR
MESSAGES : 1800
DATE D’ARRIVÉE : 12/04/2014
AVATAR : nicolas simoes.
CRÉDITS : #soapflaws.


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Lun 3 Nov - 22:32

"T'AS OUBLIE DE METTRE UNE CAPOTE ?" Garrett regarda immédiatement autour de lui, le rouge montant sur ses joues. Putain, elle voulait pas non plus le crier à la terre entière ? Il aurait du se taire, clairement, d'autant plus qu'elle allait probablement le raconter à Gabriel, il manquait plus que ça. Plus con tu meurs. Le mec oubliait les capotes ET racontait le tout à la meuf que son frère. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. "Non mais Garrett ! Comment tu as pu oublié ? On oublie jamais les préservatifs, c'est la règle numéro 1. Pas de capotes, pas d'orgasme." Pourtant, les orgasmes n'avaient avait pas été un problème dans cette affaire. Justement... Il se garda bien de le lui dire d'ailleurs, il ne fallait pas abuser non plus ! Comment il avait pu oublier ? Il ne savait pas. Il ne saurait jamais sans doute. Putain de préservatifs ! "T'es au courant que ça te protège pas seulement de la grossesse hein ? Tu t'es peut être choppé un truc !" Il lui lança un regard noir. Pourquoi était-il ami avec cette fille déjà ? Pff. La prochaine fois, il penserait à fermer sa gueule, au moins quelque chose de réellement utile dans cette putain d'affaire. "T'es pas un adolescent avec des hormones en folie. Tu peux bien te contrôler deux secondes pour en mettre une." Il avait de plus en plus, elle avait un don, ce don pour le faire passer pour un crétin quoiqu'il arrive. Il cachait son visage de ses mains, espérant que cela le ferait disparaître en enfer une bonne fois pour toute. "Tu sais pas comment les mettre ?" Garrett s'affaissait de plus en plus sur son siège, alors qu'elle demandait une banane à Julian qui répondait au moindre des désirs de cette petite tête blonde. Crétin. Il le virerait ce soir sans faute. Quand la banane arriva devant ses yeux, il l'attrapa avant que Sawyer ne puisse le faire. "Sawyer !" S'exclama-t-il, complètement dépassé par les événements, et terrifié à l'idée qu'elle lui sorte une capote de son sac, OU PIRE qu'elle lui demande s'il en avait une sur lui. Parce que oui, maintenant, il en avait et il n'en manquerait plus jamais, soyez-en sûr. De toute façon, Lola y veillerait sans doute personnellement après avoir vécu cette expérience de croire pendant une bonne heure qu'elle était enceinte. "Tu comptes faire quoi avec ça ?!" Continua-t-il en agitant le fruit devant ses yeux, peut être un peu amusé finalement. "J'ai pas besoin d'un cours d'éducation sexuelle." Et pourtant, il semblait avoir manqué le cours le plus élémentaire qui soit dans cette histoire. Il attrapa finalement le verre de Sawyer pour le vider, tant pis, il ne travaillerait plus aujourd'hui, il n'était plus d'humeur. "Fini les conso gratuite j'te préviens." Menaça-t-il en haussant un sourcil. Fallait pas se payer sa tête non plus.  

_________________

Pour vivre heureux, je vis caché, au fond de mon bistrot peinard, dans la lumière tamisée, loin de ce monde de bavards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE BLAIREAU
MESSAGES : 3445
DATE D’ARRIVÉE : 11/04/2014
AVATAR : harry styles
CRÉDITS : avatar@anaëlle


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Jeu 6 Nov - 3:13

Il souffle d'exaspération et de rire et range son portable dans sa poche. Sawyer. Que dire sur cette gamine. Sa bouée de sauvetage, son hôtel particulier et son alter égo au féminin. Elle s'assure qu'il ne s'égare en cette période de flou sentimental et il la soutient dans ses soirées enivrées. À moins que ce ne soit également elle qui l'accompagne pour le ramener en vie. Ça aussi c'est un peu flou. Peut-être bien que dernièrement, elle fait tout pour lui et il ne lui rend pas vraiment la pareille. Après tout, n'est-ce pas ça la définition même de la compassion et de l'entraide? Faire quelque chose pour quelqu'un sans rien attendre en retour? Il donnerait tout pour cette gosse, mais à part garder un oeil de loin sur ce garçon qu'elle commençait à fréquenter, il ne savait pas trop comment s'y prendre. Il se rattraperait. Ces petites foulées sont en train de l'achever, son sport se résume à trois parties de beer pong par week end ces derniers temps. Il aperçoit enfin la porte bordeaux au bout de la rue et accélère instinctivement le rythme. Encore quelques mètres et il atteint les lieux sacrés. Chez Garett. L'antre de toutes ses pertes de contrôle. Il tâte ses poches arrières: portable à gauche, préservatif à droite. Satisfait, il entre et se dirige vers le bar, où Sawyer et Garett sont déjà bien animés. Bien éméchés? Tu peux bien te contrôler deux secondes pour en mettre une. Blair ne sait pas à quoi s'attendre avec elle, avec eux. Qu'avait-elle encore en tête pour avoir besoin de lui ET d'un préservatif? Non pas que l'idée d'un jour finir avec Saw ne lui ait jamais traversé l'esprit. Mais il s'était rapidement fait une raison. En sixième. Une semaine après l'avoir rencontrée. J'ai pas besoin d'un cours d'éducation sexuelle. Des bribes de conversation trouvent leur chemin jusqu'à ses oreilles. Serait-on en train de parler des histoires de cul de Garett? On parlait souvent de celles de Sawyer, des problèmes de Blair mais jamais de Garett. Il se contentait généralement de faire pleuvoir les Gin To' pendant leurs discussions interminables sur le sens de la vie et de l'Amour. Fini les conso gratuite j'te préviens. Il sursaute. Lui qui venait juste d'arriver, c'était bien sa veine. Merde, va falloir que j'me trouve un nouveau QG. se désole-t-il en attrapant le verre sur le comptoir, à côté de son amie. Il le vide d'une traite et prend place sur le tabouret de bar à sa droite, sans vraiment se soucier d'à qui appartenait le dit-verre. Il parait que je suis attendu comme le Messie par ici. dit-il en posant le tant attendu préservatif sur le comptoir. Il garde la main dessus et tapote le papier brillant du bout des doigts. Besoin d'une remise à niveau Garett ? Tu n'sais plus comment t'en servir ? Ses joues se fendent en un demi-sourire mesquin et ses yeux sont rieurs. Il est amusé. Distrait. Tout ce qu'il recherche lorsqu'il se rend chez Garett. Entre lui et Saw, ils faisaient une équipe post-rupture/remontage de la pente pas trop dégueulasse.

_________________

you took a Polaroid of us then discovered the rest of the world was black and white but we were in screaming color.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA BLUFFEUSE
MESSAGES : 2045
DATE D’ARRIVÉE : 15/04/2014
AVATAR : Gabriella Wilde
CRÉDITS : yumita


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Ven 7 Nov - 11:43

« Merde, j'ai pas de capotes. » Elle s'était calmée sur ses histoires d'un soir. Il n'y avait plus que Gabriel et malheureusement pour ses hormones, ils n'en étaient pas encore à ce stade de leur relation. « Blair doit en avoir. » Et elle fouille dans son portefeuille qu'elle garde dans son sac. Pas cette chance. Son monde entier s'écroulait autour d'elle. Tous ses amis étaient apparemment incapable de se protéger. Garett était censé être l'ami responsable, celui qui empêche Blair et Sawyer d'aller trop loin, celui qui s'assure que tout le monde va bien, celui qui a un enfant parce qu'il l'a désiré, pas par accident. Il était censé savoir mettre des préservatifs. « Sawyer ! » Elle manque de tomber de son tabouret en essayant d'attraper la banane qu'il tient dans sa main. S'il ne sait pas comment en mettre, elle lui apprendra d'une telle manière qu'il n'oubliera plus jamais. « Tu comptes faire quoi avec ça ?! » Elle le regarde comme s'il était l'idiot du village, ce qu'elle commence à croire. « J'ai pas besoin d'un cours d'éducation sexuelle. » Elle roule des yeux. Bitch please. Tout le monde savait que la règle la plus importante était de mettre un préservatif. Elle profite d'un moment d’inattention pour récupérer la banane, mais le saligaud en profite pour lui voler son verre. « Fini les conso gratuite j'te préviens. » Outrage ! « J'fais ça pour ton bien et c'est comme ça que tu me remercies. » Incroyable.  « Merde, va falloir que j'me trouve un nouveau QG. » Elle sursaute à la voix de Blair, la banane manquant de devenir de la purée. Elle devait rester dur pour que son plan fonctionne. « Raconte pas de bêtises. Ils nous aiment bien trop pour fermer le robinet. » Du moins, elle l'espérait. Elle se tourne vers Garrett, lui faisant ses yeux de chat potés, dont elle a appris à maîtriser l'art dès son plus jeune âge. « Tu peux pas nous mettre à la rue hein?Qui viendrait te tenir compagnie les soirs ? Tu voudrais quand même pas être obligé de parler à Julian.» qu'elle lui fait remarquer avant d'offrir un sourire radieux à Julian qui écoute leur conversation comme si de rien n'était.  « Il parait que je suis attendu comme le Messie par ici. » Son attention se reporte sur son ami. Elle tend la main pour qu'il lui tende sa commande. « Besoin d'un remise à niveau Garett ? Tu n'sais plus comment t'en servir ? » Elle pouffe malgré elle et tente de le camoufler dans une fausse toux avant de reprendre son sérieux et de se tourner vers Blair. « Apparemment toi non plus. Pourquoi t'as pas de capotes dans ton portefeuille ? Et si tu rencontres une inconnue qui te tape dans l'oeil tu vas faire comment Samuels ? » Si elle employait son nom, c'est qu'il était dans le pétrin. Elle espérait soudainement que Blair ne tentait pas de réparer son cœur brisé dans le lit de filles douteuses, comme elle avait pu le faire. Elle ne voulait pas qu'il devienne comme elle, qu'il traverse cette sombre période où sa vie n'a plus de sens et où son simple reflet le dégoutte. « Toi aussi, t'as besoin d'une remise à niveau apparemment. » Et avant que Garrett se mette à rire, elle lui adresse un regard noir. Qui aurait cru qu'elle finirait par devenir la responsable de ce groupe d'amis, qui comptait tant pour elle ? « Règle numéro 1, toujours avoir un préservatif sur soi. Capich ? » Elle pourrait toujours devenir prof d'éducation sexuelle si sa carrière d'artiste prenait l'eau. « On commence par ouvrir doucement le paquet, en faisant attention. » Et elle s’exécute devant le regard incrédule de ses compagnons et le regard torve de Julian. « Et pas avec les dents, c'est peut être sexy, super sexy même, mais vous risquez d'arracher un bout et boom 18 ans de pénitence. On ne veut pas ça d'accord ?» Elle était pas prête à dire adieu à ses soirées au bar parce que Garrett avait mis Lola enceinte. La sentence serait bien pire si Blair venait à mettre une inconnue enceinte. Leur soirées au bar serait compromise parce que Sawyer sera en prison et Blair 4 pieds sous terre. « Et ensuite, vous l'enfilez de la sorte. » Et elle montre fièrement sa banane à Garrett et à Blair avant de la tendre à Garrett accompagné d'un autre préservatif de la boite qu'elle a laissé sur le comptoir.

_________________
“Comment te dire quand t’es pas là, que moi sans toi, ça ne veut rien dire. Comment te dire, dis moi comment te dire que moi sans toi, c’est comme un rire qui ne trouve pas vers où mourir”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE RÊVEUR
MESSAGES : 1800
DATE D’ARRIVÉE : 12/04/2014
AVATAR : nicolas simoes.
CRÉDITS : #soapflaws.


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Ven 7 Nov - 23:52

La honte putain, la honte. Garrett désirait plus que tout disparaître là maintenant pour ne pas avoir à vivre ce moment. "J'fais ça pour ton bien et c'est comme ça que tu me remercies." Pour son bien ? La blague. "Merde, va falloir que j'me trouve un nouveau QG." Il ne manquait plus que ça. Il regardait Blair, bouche bée. Ils étaient toujours ensemble ces deux là ? Quand il trouvait l'un, l'autre suivait de pas bien loin visiblement ! "Raconte pas de bêtises. Ils nous aiment bien trop pour fermer le robinet." Il ne la regardait même pas, sérieux comme tout, même s'il avait aucunement l'intention de retirer leurs privilèges à ces deux désespoirs ambulants. "Tu peux pas nous mettre à la rue hein ? Qui viendrait te tenir compagnie les soirs ? Tu voudrais quand même pas être obligé de parler à Julian." SI justement, Julian n'aurait jamais eu l'audace de demander une banane au barman pour lui donner un putain de cours d'éducation sexuelle. C'était une gamine putain ! "Il parait que je suis attendu comme le Messie par ici. Besoin d'un remise à niveau Garett ? Tu n'sais plus comment t'en servir ?" Ils s'étaient passé le mot ou quoi ? Garrett était clairement en train de se sentir mal, cette expérience à la banane allait être terrifiante. Elle s'en prenait à lui maintenant, tant mieux. "Toi aussi, t'as besoin d'une remise à niveau apparemment." Aller bim ! "Règle numéro 1, toujours avoir un préservatif sur soi. Capich ?" Garrett désirait plus que tout se cacher, là maintenant, ne pas avoir à écouter ce qui allait suivre, ni même être associé à cette folle qui manipulait son préservatif avec talent. "On commence par ouvrir doucement le paquet, en faisant attention. Et pas avec les dents, c'est peut être sexy, super sexy même, mais vous risquez d'arracher un bout et boom 18 ans de pénitence. On ne veut pas ça d'accord ?" Il aurait pu rire si la situation n'avait pas été aussi tragique. "Et ensuite, vous l'enfilez de la sorte." Il se cacha les yeux, trop prude, honteux, n'osant même pas tourner la tête pour voir combien de clients étaient en train de les regarder pour se foutre ouvertement de leurs gueules. JAMAIS PLUS IL N'OUBLIERAIT CETTE PUTAIN DE CAPOTE, jamais plus. Qu'est-ce qu'elle foutait là avec sa banane ? Il était censé s'exécuter maintenant ? Jamais. "Putain Sawyer !" S'exclama-t-il, tournant la tête vers Julian qui semblait maintenant mort de rire. Crédibilité zéro monsieur le patron ! Il tendit la fameuse banane à Julian. "Fait disparaître ça." Ordonna-t-il en tirant la gueule, Julian toujours très amusé par la situation. "Si tu continues t'es viré j'te préviens !" Il était en train de s'éloigner en rigolant, ses paroles n'ayant aucun impact sur son humeur, patron en carton qu'il était... Il glissa le préservatif dans sa poche. "Règle numéro 1, toujours avoir une capote sur soi c'est ça ?" Dit-il en se servant un autre verre, comme si de rien était, un verre qu'il avala cul sec devant ses petits acolytes sans leur proposer quelque ce soit. Ils ne le méritaient pas, ces sales traîtres. "En tout cas, je suis ravi de voir que je ne risque pas d'être tonton demain, merci bien petite !" S'exclama-t-il, espérant qu'ils oublient cette banane pour toujours même si elle resterait à jamais gravée dans sa mémoire. 

_________________

Pour vivre heureux, je vis caché, au fond de mon bistrot peinard, dans la lumière tamisée, loin de ce monde de bavards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE BLAIREAU
MESSAGES : 3445
DATE D’ARRIVÉE : 11/04/2014
AVATAR : harry styles
CRÉDITS : avatar@anaëlle


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Lun 10 Nov - 7:06


Raconte pas de bêtises. Ils nous aiment bien trop pour fermer le robinet. Tu peux pas nous mettre à la rue hein ? Qui viendrait te tenir compagnie les soirs ? Tu voudrais quand même pas être obligé de parler à Julian. Blair étouffe un gloussement et cache son sourire derrière sa main, en se grattant faussement la mâchoire. Voila ce qu'elle le poussait à faire Sawyer, à glousser. Comme les filles. Comme les pimbêches. N'empêche, il est vrai que sans le duo de poivrots du dimanche, les opportunités d'échappatoire pour Garett se réduisaient à néant. Il serait obligé de parler à Julian tabernacle. Il parait que je suis attendu comme le Messie par ici. Besoin d'un remise à niveau Garett ? Tu n'sais plus comment t'en servir ? Retournement de situation dans 3, 2, 1... Pardon ? Rappelez-lui de toujours la fermer en présence de Sawyer et d'une banane. Apparemment toi non plus. Pourquoi t'as pas de capotes dans ton portefeuille ? Et si tu rencontres une inconnue qui te tape dans l'oeil tu vas faire comment Samuels ?  Il tente de riposter, le doigt en l'air, la bouche ouverte prête à gober une mouche. Puis se ravise, hausse les épaules et laisse son doigt retomber mollement dans le vide. On repassera pour la répartie théâtrale. Toi aussi, t'as besoin d'une remise à niveau apparemment. Parfois, il se demande sincèrement si elle a pas un pète au casque c't'enfant. Après tout ce qu'il avait pu lui prendre la tête avec Azel, elle avait encore espoir qu'il s'en aille batifoler à droite à gauche ? Il scrute son visage, perplexe. Elle est vraiment sérieuse. Passons, il se contente de secouer la tête et de garder le silence. Règle numéro 1, toujours avoir un préservatif sur soi. Capich ? On commence par ouvrir doucement le paquet, en faisant attention. Et pas avec les dents, c'est peut être sexy, super sexy même, mais vous risquez d'arracher un bout et boom 18 ans de pénitence. On ne veut pas ça d'accord ? Elle le fait rire. Elle maitrise sa banane comme un chef, elle sait où elle va et ses gestes sont tout sauf hésitants. Il ne sait pas trop si cela l'effraie ou l'amuse, après tout elle ne lui avait jamais fait croire qu'elle était une sainte jouant au bridge le samedi soir. Et ensuite, vous l'enfilez de la sorte. Garett se cache les yeux, le regard fuyant. Lui est accoudé au bar, captivé, la connerie au bout des lèvres. Il lâcherait bien une blague salace mais Garett risquerait de ne pas y survivre. Assidu, il hoche la tête tel le premier de la classe qui sommeille en lui. Putain Sawyer ! Garett se révolte et le tire de son hypnose. Merde, il était drôle ce cours. L'éducation nationale devrait vraiment revoir ses priorités en matière d'enseignement. Fais disparaître ça. dit-il en tendant l'objet du délit à son partenaire. Si tu continues t'es viré j'te préviens ! Celui-ci s'éloigne mort de rire, inspectant la banane sous tous les angles. Jaloux de ne pas avoir été convié à ce cours particulier ? Ne t'inquiète pas Julian, connaissant Sawyer elle a plus d'un tour dans sa poche. Et d'une banane dans son sac. Règle numéro 1, toujours avoir une capote sur soi c'est ça ? Numéro UNE qu'elle a dit ! acquiesce-t-il en tendant son verre. Qui reste vide. Sérieusement ? Garett lui lance un regard 'Bien fait pour ta pomme, si t'avais pas joué les coursiers pour elle aussi on en serait pas là!' et Blair repose son verre sur le comptoir. Assoiffé. En tout cas, je suis ravi de voir que je ne risque pas d'être tonton demain, merci bien petite ! Sautant sur l'occasion, il s'esclaffe en pointant leur barman préféré du doigt J'suis bîn d'accord avec la grosse! Enfin Garett. dit-il en faisant claquer ses mains. Du coup je propose qu'on trinque à nos dix-huit prochaines années de liberté. ajoute-t-il en se penchant au dessus du bar en marbre afin d'atteindre la bouteille de rhum qui traine de l'autre côté du comptoir. Trop facile. Puissent-elles être aussi impromptues et enrichissantes que ce cours d'éducation sexuelle. Il remplit son verre et celui de Sawyer, défit Garett du regard puis fait couler le liquide magique dans son verre également. Faut pas abuser, c'est quand même lui qui rince. Santé! Et un bruit de verres claquants retentit dans la pièce. Ils ne sont pas seuls, mais c'est tout comme. Ils s'étaient appropriés l'espace depuis bien longtemps. Il vide son verre d'une traite et reporte son regard vers son amie. Comment on en est arrivés là? J'ai loupé un épisode. L'alcool lui brûle doucement la gorge, il sent son trajet le long de sa trachée avant de rejoindre son foie, où les verres accumulés cette semaine se bousculent pour entrer. T'as l'air vachement calé d'ailleurs la naine, c'est ton nouveau mec qui t'as appris tout ça ? Il peut sentir Garett sourire dans son dos, il tourne immédiatement la tête vers lui. Fais pas trop l'malin, on reviendra à tes problèmes dans la chambre à coucher dans une seconde. Son regard oscille entre ses deux amis et ses mains trouvent leur chemin jusqu'à la fameuse boite de 12, trainant toujours dans les parages. Au passage, j'te ferais dire que ce n'est d'aucune utilité pour moi d'avoir un préservatif dans mon porte-feuille Madame Sawyer, puisque tu me le voles tous les soirs pour payer tes clopes. Regardes-ça. Il pointe le regard de la jolie blonde de ses deux doigts, les reporte vers lui 'Watch and learn' et glisse une capote dans sa poche arrière. Et hop! je sors couvert. 'Même si ça m'sert à rien' manque-t-il de terminer.

_________________

you took a Polaroid of us then discovered the rest of the world was black and white but we were in screaming color.


Dernière édition par Blair Samuels le Mer 12 Nov - 2:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA BLUFFEUSE
MESSAGES : 2045
DATE D’ARRIVÉE : 15/04/2014
AVATAR : Gabriella Wilde
CRÉDITS : yumita


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Mar 11 Nov - 15:23

 Putain Sawyer ! » Elle roule des yeux. Qui aurait cru que Garrett était une telle mijaurée. Il était patron de bar. Des choses étranges, il avait dû en voir bien plus qu'elle. Et pourtant, il s'effrayait pour une capote. « Fais disparaître ça. » Elle fait la moue Sawyer. Elle commençait à s'amuser.  Garrett manquant la crise cardiaque allait devenir une de ses activités préférées, il y avait fort à parier. « Si tu continues, t'es viré j'te préviens ! » Elle hausse les épaules et offre son sourire le plus innocent à Julian, comme si tout ça n'était pas de sa faute. Elle aurait pu avoir un pincement de culpabilité si elle avait cru Garrett capable de virer son ami. « Règle numéro 1, toujours avoir une capote sur soi c'est ça ? » « Numéro UNE qu'elle a dit ! » Elle en est presque fière, Sawyer, de ses deux idiots. Mais ça se dissipe rapidement quand Garrett se sert à boire, sans rien leur offrir. Ingrat. « En tout cas, je suis ravi de voir que je ne risque pas d'être tonton demain, merci bien petite ! » Il fait chaud soudainement non ? Ou c'est elle ? Ca doit être elle ! Elle sent ses joues qui s'enflamment et c'est pas l'effet du verre de vin qu'elle a bu. Un verre de rhum va l'aider à calmer les battements de son cœur. Sawyer elle est pas souvent gênée. Gabriel bouleverse tout. « J'suis bien d'accord avec la grosse ! Enfin Garett. » Et voilà qu'une coalition s'installait entre eux deux. C'était pas le plan. Si Blair ne lui tendait pas un verre de rhum, elle aurait fait un scandale. L'histoire de la banane aurait été qu'une anecdote après ça. « Du coup je propose qu'on trinque à nos dix-huit prochaines années de liberté. » Elle attrape le verre que lui tend Blair. Elle pourra blâmer l'alcool pour sa ressemblance avec Rudolph le renne. « Puissent-elles être aussi impromptues et enrichissantes que ce cours d'éducation sexuelle. » Un sourire s'étire sur les lèvres de la blonde, illuminant son visage entier. On lui reconnaissait enfin son intelligence. « Comment on en est arrivés là? J'ai loupé un épisode. » Elle fait tinter son verre contre celui de ses deux compagnons d'infortunes avant d'avaler une longue gorgée, une grimace de dégout se dessinant sur son visage. « Garrett s'est pris pour un adolescent qui découvre le sexe avec sa nouvelle meuf et y est allé commando. » Elle le dit de manière tellement sombre qu'on pourrait croire qu'elle vient d'annoncer à Blair qu'il avait perdu tous ses cheveux durant la nuit. « T'as l'air vachement calé d'ailleurs la naine, c'est ton nouveau mec qui t'as appris tout ça ? » Elle recrache le rhum qu'elle était en train de boire, toussote, manque l'étouffement. Sa vie défile devant ses yeux. « Fais pas trop l'malin, on reviendra à tes problèmes dans la chambre à coucher dans une seconde. » Sawyer acquiesce de manière vigoureuse. Parlons de Garrett. Ne parlons pas de ma vie sexuelle. Ou absence dans ce cas précis. « Au passage, j'te ferais dire que ce n'est d'aucune utilité pour moi d'avoir un préservatif dans mon porte-feuille Madame Sawyer, puisque tu me le voles tous les soirs pour payer tes clopes. Regardes-ça. » Il peut croire que ça sert à rien maintenant, mais sa vie sexuelle ne s'est pas arrêtée parce qu'il a perdu Azel. « A moins de devenir moine, tu finiras par en avoir besoin un jour. » A l'heure actuelle, il pense peut être qu'il n'aimera jamais une autre femme, qu'il ne pourra jamais en toucher une autre qu'elle, mais ça finira par s'estomper. Ses hormones finiront par reprendre le dessus et comme tous hommes qui se respectent, il aurait besoin de libérer sa tension. Et ce jour là, il la remerciera pour ce cours. De plus, la toge de moine ne lui ira absolument pas au teint. « Et hop! je sors couvert. » Elle passe une main dans ses cheveux, et caresse sa tête comme le petit chien qu'elle avait plus petite. « Brave bête. » Vengeance pour avoir osé mentionner sa vie sexuelle. Une idée s'immisce dans son cerveau. Bien pire qu'un geste infantilisant. « Tu veux mon verre Blair ? Je devrais pas boire. » qu'elle précise, le visage soudainement sombre. « J'ai quelque chose à vous avouer. Si ça me tient tellement à cœur de vous apprendre ces choses, c'est... » Elle prend une profonde inspiration comme si les mots qu'elle avait à dire lui faisait physiquement malade. « Les dix-huit prochaines années ne seront pas libres pour moi. » Elle les regarde tour à tout, simulant presque les larmes dans son regard. « J'suis enceinte. » Elle se mordille la lèvre, elle donne l'impression d'être effrayée, elle se contente seulement de camoufler son sourire. « Et Gabriel n'est pas la père. » qu'elle précise, au cas où Garrett venait à appeler son frère dans la seconde. « J'ai rencontré un autre homme... C'est Julian en fait. Un soir, alors que t'étais trop occupée avec Lola et que toi t'étais porté disparue, j'suis venue ici. Et vous imaginez ce qu'il s'est passé par la suite. » Elle renifle, joue le rôle à fond. « Je crois même qu'on l'a conçu sur le bar, ou c'était peut être sur le tabouret. » elle tente un regard vers eux et manque d'éclater de rire. « Tout ça c'est de votre faute. Qu'est ce que j'vais faire moi maintenant ? Vous allez devoir m'aider. Garrett, tu vas devoir augmenter Julian et lui donner plus de congés. Et toi Blair, tu vas devoir venir aux cours d'accouchement avec moi et tu devras m'aider à changer les couches. » Vous voyez, les amis, sortez couvert ou vous vous retrouverez coincée avec une cinglée pire que moi, qui vous pourrira la vie pour un petit oublie et trente secondes de plaisir.

_________________
“Comment te dire quand t’es pas là, que moi sans toi, ça ne veut rien dire. Comment te dire, dis moi comment te dire que moi sans toi, c’est comme un rire qui ne trouve pas vers où mourir”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE RÊVEUR
MESSAGES : 1800
DATE D’ARRIVÉE : 12/04/2014
AVATAR : nicolas simoes.
CRÉDITS : #soapflaws.


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Sam 6 Déc - 19:11

"J'suis bien d'accord avec la grosse ! Enfin Garett." Il pouffe, ravi de ce retournement de situation. On fait plus la maligne hein Sawyer ?! "Du coup je propose qu'on trinque à nos dix-huit prochaines années de liberté." Dix huit ans... Ça fait beaucoup quand même. Garrett n'avait pas l'intention d'attendre aussi longtemps pour procréer. Surtout qu'il est certain d'avoir trouver la femme de sa vie. Enfin... Il était aussi certain pour Ruby, il n'y avait qu'à voir comme ça s'était terminé. Il laisse Blair se servir, se demandant combien de bénéfices il ferait en plus en les faisant payer leur consommation. Peu importe. "Puissent-elles être aussi impromptues et enrichissantes que ce cours d'éducation sexuelle." Garrett rigole à nouveau. Jamais de la vie. Revivre un truc aussi gênant, trop peu pour lui. Prude ? Ouais et alors. "Comment on en est arrivés là? J'ai loupé un épisode." Oh merde. "Garrett s'est pris pour un adolescent qui découvre le sexe avec sa nouvelle meuf et y est allé commando." Il grimace. Il aurait préféré qu'on arrête de parler de ça jusqu'à la fin de son existence. Surtout que tout se finissait pour le mieux finalement. Lola et lui étaient heureux et personne n'était enceinte ! "T'as l'air vachement calé d'ailleurs la naine, c'est ton nouveau mec qui t'as appris tout ça ?" Il ne peut s'empêcher de rire. "Fais pas trop l'malin, on reviendra à tes problèmes dans la chambre à coucher dans une seconde." Evidemment. N'empêche que ce sourire sur ses lèvres ne disparaît pas. "Au passage, j'te ferais dire que ce n'est d'aucune utilité pour moi d'avoir un préservatif dans mon porte-feuille Madame Sawyer, puisque tu me le voles tous les soirs pour payer tes clopes. Regardes-ça. Et hop! je sors couvert." Malin le gamin. Maintenant, il en avait deux boites pleines chez Lola, plus qu'inquiétude. "Brave bête." Il pouffe à nouveau. Moques-toi Garrett, dans deux minutes tu riras moins quand ils s'attaqueront à toi ! "Tu veux mon verre Blair ? Je devrais pas boire." Il arque un sourcil. La blague. Sawyer ne pas finir son verre, on aura tout vu. "J'ai quelque chose à vous avouer. Si ça me tient tellement à cœur de vous apprendre ces choses, c'est..." Garrett la regarde, ne croyant qu'à moitié à son cinéma du dimanche. "Les dix-huit prochaines années ne seront pas libres pour moi. J'suis enceinte." "Bien sûr." Fous-toi d'ma gueule, j'suis pas né de la dernière pluie. Il reporte son attention sur son verre, en avale deux gorgées à la suite. "Et Gabriel n'est pas la père." Bien sûr. Ca aurait été trop beau. "J'ai rencontré un autre homme... C'est Julian en fait. Un soir, alors que t'étais trop occupée avec Lola et que toi t'étais porté disparu, j'suis venue ici. Et vous imaginez ce qu'il s'est passé par la suite." Garrett n'y croit pas, premièrement grâce au cours merveilleux auquel il a assisté quelques minutes plus tôt, secondement, parce que Julian est très amoureux de sa copine, Lauren, l'ex coloc de Ruby. La tromper ? Jamais. "Je crois même qu'on l'a conçu sur le bar, ou c'était peut être sur le tabouret." Il ne peut s'empêcher d'éloigner son corps du bar. "Tout ça c'est de votre faute. Qu'est ce que j'vais faire moi maintenant ? Vous allez devoir m'aider. Garrett, tu vas devoir augmenter Julian et lui donner plus de congés. Et toi Blair, tu vas devoir venir aux cours d'accouchement avec moi et tu devras m'aider à changer les couches." Il explose de rire cette fois. "Tu penses vraiment qu'on va y croire ?" Demande-t-il, la regardant du coin de l'oeil. "Tu tiens trop à tes dix huit ans de liberté pour les risquer." Il en est convaincu, il la déteste, l'image de Sawyer et Julian en train de copuler sur son bar lui embrouille l'esprit. C'est dégueulasse. "Et si c'était vrai, Julian n'aurait plus qu'à creuser sa tombe ma grande." Ouais parce que faut pas déconner, trompe sa meuf et se taper Sawyer sur le bar, jamais il ne pourrait survivre à la beigne qu'il se prendrait dans ses cas-là. "Puis tu rougis quand on parle de Gabriel, t'oserais pas forniquer avec Julian quand mon frère se balade pas loin." S'exclame-t-il avec un sourire en coin.  

_________________

Pour vivre heureux, je vis caché, au fond de mon bistrot peinard, dans la lumière tamisée, loin de ce monde de bavards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE BLAIREAU
MESSAGES : 3445
DATE D’ARRIVÉE : 11/04/2014
AVATAR : harry styles
CRÉDITS : avatar@anaëlle


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Mer 10 Déc - 7:12

A moins de devenir moine, tu finiras par en avoir besoin un jour. 'À moins de devenir moine tu finiras pas en avoir besoin un jour' rumine-t-il dans sa barbe, de son intonation la plus aiguë et perçante. Ce qu'elle peut être relou celle-là quand elle commence sa psychologie de comptoir. 'J'ai pas envie de parler d'Azel' pense-t-il. Il en a tellement pas envie qu'il oublie de prononcer ces mots à voix haute. C'est mieux ainsi. Ça ne ferait que plomber l'ambiance. Et ils se marrent bien jusque là. Brave bête. Mi-choqué par ses paroles, mi-amusé par ses gestes, il se contente de baisser la tête et de lui lancer un regard noir. Je sais que c'est très tentant, mais plus jamais Saw. Plus jamais. Il peut difficilement lui en vouloir. C'est les cheveux. Les cheveux magiques. C'est comme un nouveau-né, tout l'monde veut toucher. Tu veux mon verre Blair ? Je devrais pas boire. La bonne blague. Sawyer est la seule fille capable de concurrencer Blair sur sa descente. Et petit rappel des règles: manger c'est tricher, vomir c'est mieux repartir. J'ai quelque chose à vous avouer. Si ça me tient tellement à cœur de vous apprendre ces choses, c'est... Il replace son attention vers elle, perplexe. Attention perdue quelques instants dans les méandres d'une vie auprès d'Azel et d'un mini-Samuels. C'est pas si déplaisant. Les dix-huit prochaines années ne seront pas libres pour moi. Contact avec la Terre confirmé? 1, 2. 1, 2. J'suis enceinte. Waaaaaat. Il recrache le contenu de son verre sur le bar brillant, ce bar que Garett vient de nettoyer à coups de chiffons. Celui-ci l'assassine du regard et enchaine Bien sûr. Blair est désormais perplexe face à la réaction de leur barman préféré. Aucune hésitation de sa part, il  croit zéro. On ne peut en dire autant pour le bouclé. Et Gabriel n'est pas le père. 'Génial, Sawyer se tape toute la planète.' J'ai rencontré un autre homme... C'est Julian en fait. Un soir, alors que t'étais trop occupée avec Lola et que toi t'étais porté disparue, j'suis venue ici. Et vous imaginez ce qu'il s'est passé par la suite. Perdu dans sa perplexité, tout le monde a l'air de gérer la situation comme un chef. Tout le monde sauf lui. POUCE, quelqu'un peut me sauver de ce merdier ? Je crois même qu'on l'a conçu sur le bar, ou c'était peut être sur le tabouret. Instinctivement, son corps fuit ce tabouret. Ce traître tabouret. Le pêché ultime conçu sur son tabouret. Oui son tabouret. Son tabouret préféré. Sawyer abuse. Tout ça c'est de votre faute. Qu'est ce que j'vais faire moi maintenant ? Vous allez devoir m'aider. Garrett, tu vas devoir augmenter Julian et lui donner plus de congés. Et toi Blair, tu vas devoir venir aux cours d'accouchement avec moi et tu devras m'aider à changer les couches. Garett se marre bien. Mais pas lui, pourquoi lui ne rit pas? On peut revenir aux bananes s'il vous plait, c'était plus rigolo. Tu penses vraiment qu'on va y croire ? Il l'enchaine sans sourciller, lui démontrant par A + B qu'ils ne croient pas à son petit manège. Ils. Mais peut-être qu'il devrait se contenter de parler en son nom propre. Tu tiens trop à tes dix huit ans de liberté pour les risquer. Blair acquiesce mais quelque chose le turlupine. Il sort sa meilleure calculette: ses doigts, et se met à compter comme un physicien possédé par ses théorèmes. Et si c'était vrai, Julian n'aurait plus qu'à creuser sa tombe ma grande. 1, 2, 3.... Attend, on avait dit 28 ou 30 ? À partir du début ou de la fin ? Puis tu rougis quand on parle de Gabriel, t'oserais pas forniquer avec Julian quand mon frère se balade pas loin. Merde, il ne tient pas le compte. Celui de ses verres, il l'a très clair. Mais cet autre compte, c'est trop que de lui demander. Dude. N'utilise plus jamais des mots tels que 'forniquer' s'il te plait. T'as fait la guerre ou quoi? Ne jamais perdre le nord même en cas d'extrême urgence. Il passe sa main sur son tabouret, comme s'il le nettoyait, comme s'il pouvait effacer quelconques ébats sexuels du bout des doigts. Il reprend place, se tourne droit face à Sawyer et pose ses mains sur ses cuisses. Ok concentre-toi Saw. Il inspire un grand coup et lui pose cette question qui lui brule les lèvres, de sa voix la plus calme et sérieuse. À quand remontent tes dernières règles ? Il se vomit dans la bouche d'entendre ses propres mots résonner dans l'air. En fait non, j'crois que je veux pas savoir. Trop d'oestrogène dans mes paroles, j'étouffe. Lançant les bras en l'air en guise d'abandon, il récupère la bouteille de rhum posée sur le bar et l'attaque au goulot. Il paiera pour celle là. Tant pis. J'te jure si tu nous fais marcher Sawyer... 'J'te casse les dents ? J'te le pardonnerai jamais ? Tu m'le paieras ? Tu vis déjà chez elle et tu bois sur le compte de Garett. Ne sois pas trop gourmand mon enfant.' J'ai pas de chute théâtrale mais si j'étais toi, je ne tenterais pas le coup. Une autre gorgée. Je croyais avoir encore dix ans de liberté avant d'entendre parler de couche-culottes. se lamente-il, affalé sur le bar, le regard perdu entre les cadavres de bouteilles attendant patiemment d'être conduits à la station de recyclage.

_________________

you took a Polaroid of us then discovered the rest of the world was black and white but we were in screaming color.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA BLUFFEUSE
MESSAGES : 2045
DATE D’ARRIVÉE : 15/04/2014
AVATAR : Gabriella Wilde
CRÉDITS : yumita


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Mar 30 Déc - 21:33

« Je sais que c'est très tentant, mais plus jamais Saw. Plus jamais. » Un sourire se dessine sur son visage. Le jamais a une date limite. Elle lui fera l'honneur de ne plus toucher à ses cheveux. Mais jamais se terminera probablement demain soir. S'il lui pardonne la petite blague innocente qu'elle va lui jouer. « Bien sûr. » Bien sûr, mon petit Garett, que je suis enceinte. Une erreur est vite arrivée. Regarde toi et Ruby 2.0. Un moment d'inattention et condamné à perpétuité. Mais Sawyer préfère se taire et continuer dans son cinéma. Maintenant qu'elle est lancée, plus rien ne l'arrête. Sa prestation mérite un oscar ou à la limite un emmy pour manque de sincérité. Sa lèvre ne tremble pas assez, ses pupilles ne sont pas assez mouillées. Garett voit clair dans son jeu, Blair semble se perdre dans les méandres de l'alcool. Il recrache son verre sur le bar et Sawyer doit se mordiller la lèvre pour ne pas rire. « Tu penses vraiment qu'on va y croire ? » Elle acquiesce avec fermeté. Elle ne voit pas pourquoi ils n'y croiraient pas. Son histoire est plausible. Les erreurs arrivent. Julian aurait pu en être une. « Tu tiens trop à tes dix huit ans de liberté pour les risquer. » Elle hausse les épaules, le tout accompagné d'un soupir. « Et si c'était vrai, Julian n'aurait plus qu'à creuser sa tombe ma grande. » Elle lance un regard vers Julian. Elle s'en voudrait presque de l'avoir fait tremper dans ses histoires. Le pauvre. Elle lui donnerait un beau pourboire pour compenser. Après tout, le porte-feuille de Blair est encore dans son sac. Autant qu'il lui soit utile. « Puis tu rougis quand on parle de Gabriel, t'oserais pas forniquer avec Julian quand mon frère se balade pas loin. » Elle ouvre la bouche, puis la referme, comme un poisson qui sort de l'eau. « Dude. N'utilise plus jamais des mots tels que 'forniquer' s'il te plait. T'as fait la guerre ou quoi? » Si elle n'était pas autant offensée, elle en rirait. Parfois, elle oublie que Garett a déjà 25 ans, que bientôt il atteindra la trentaine. Blair et Sawyer étaient des bébés à côté. « Je ne rougis pas dès qu'on parle de Gabriel !» qu'elle finit par affirmer,  les joues rouges malgré elle. Putain de peau de blonde. « Il fait juste trop chaud dans ton bar. On t'a jamais parlé du réchauffement climatique ? » Vraiment, ce n'est pas de sa faute à Sawyer si dès qu'elle pense à Gabriel, son cœur se met à battre la chamade. Ca ne devrait pas être permis autant de perfection dans un seul être. Sawyer, elle a jamais ressenti ça pour quiconque. Gabriel lui fait tourner la tête et met à mal ses hormones. « Et puis avec mes hormones de femme enceinte, tu sais... » qu'elle tente de rattraper, mais elle sait déjà que c'est perdu d'avance. Sa grossesse se termine à son annonce. Sa chaise se tourne et son regard s'ancre dans celui de Blair. « Ok concentre-toi Saw. » Elle fronce les sourcils, joue le jeu à fond. « À quand remontent tes dernières règles ? » Que...quooooi ? S'ils étaient dans un dessin animé, ses yeux seraient sorties de ses orbites. Déjà d'où Blair connaît l'existence des règles alors qu'il y a une semaine il lui a fait une crise pour avoir trouver son soutien gorge dans la salle de bain ? Et de deux depuis quand il a assez confiance en sa testostérone pour oser les mentionner en public ? Elle serait presque touchée de sa prévenance si elle n'avait pas autant envie de rire. Elle doit se mordiller la lèvre jusqu'au sang. « En fait non, j'crois que je veux pas savoir. Trop d'oestrogène dans mes paroles, j'étouffe. » Un petit éclat de rire s'échappe de ses lèvres qu'elle tente de camoufler dans une fausse toux avant de se tourner vers Garett avec un regard qu'elle veut noir. « Tu vois, c'est comme ça qu'on doit réagir quand on t'annonce une grossesse. On doit s'inquiéter et non assumer qu'elle ment. » Et même si c'était vrai, si Sawyer était trop omnibulée par Gabriel pour voir les autres hommes, il aurait pu s'inquiéter. Sawyer, elle est connue pour ses erreurs. Si elle s'est posée depuis l'arrivé de Gabriel dans sa vie et que son temps libre, elle le passe soit au bar soit avec Blair, elle n'est pas pas sûre d'être immunisée à son tempérament autodéstructeur. Il finira par refaire surface. Un jour ou l'autre. « J'te jure si tu nous fais marcher Sawyer... » Elle se retourne vers Blair, les points sur les hanches, un air de défi sur le visage. Sawyer, ça l'intéresse la menace de Blair. Elle aimerait bien savoir quelles vont être les répercussions. Il a pas intérêt à lui interdire l'accès à ses cheveux. « J'ai pas de chute théâtrale mais si j'étais toi, je ne tenterais pas le coup. Je croyais avoir encore dix ans de liberté avant d'entendre parler de couche-culottes. » Elle hésite, la jolie blonde. Est ce que ça vaut le coup de le faire marcher encore quelques minutes ? Elle se demande même jusqu'où elle pourrait aller. Est ce qu'il accepterait de répondre à ses lubies de femme enceinte ? Mais il fait tellement pitié avec son air perdu qu'elle décide d'y mettre un terme. Ca aurait pu être drôle de le voir courir à l'autre bout de la ville pour lui ramener une glace à la noix de pécan qu'elle n'aurait pas voulu finalement. Chaque chose en son temps. Peut être dans dix ans. « Il s'est rien passé entre Julian et moi. Notre enfant n'a pas encore été conçu. » Quant à celui avec Gabriel, à moins d'accoucher du messie, elle imagine mal comment ça aurait pu se produire. « A moins que j'accouche de l'immaculé conception, c'est pas demain que vous serez tontons. » Amen. « On a encore dix ans de répit. Enfin pour moi. Pour toi. Pour Garett, j'sais pas trop, vu qu'apparemment, il est plutôt du genre à dégainer vite. » Elle glisse d'ailleurs la capote qui traîne sur le comptoir vers leur barman préféré et récupère son verre devant Blair.  « Qu'on soit clair, Sawyer veut pas devenir tata pour noel. Elle veut des nouveaux pinceaux, à la limite une bouteille de vin, mais pas de tata Sawyer, capich ? » Elle les regarde chacun leur tour. Elle était bien trop jeune pour être obligée d'aller à des soirées où on parlait coliques et dents percés. « A la limite, Blair, si tu sais pas quoi m'offrir, la promesse que tu ne parleras plus jamais de mon cycle menstruel devrait suffire. » Un frisson la parcoure. Elle a l'impression d'avoir 8 ans à nouveau, d'être assise dans le salon, face à son père qui lui explique pourquoi Kyrah a des sauts d'humeur. Elle attrape la banane qui traine encore sur le comptoir et joue avec. Son regard croise celui d'un parfait inconnu, qui regarde les deux hommes à ses côtés avec envie. Vieux, le regard vitreux et l'air salace. Elle lâche la banane avec un geste de dégout. « Les mecs ? j'crois que Gilbert là bas voudrait que vous lui fassiez une démonstration. » Un petit sourire s'étire sur son visage. « C'est pas une mauvaise idée. Comme ça, j'pourrais voir si vous avez bien tout emmagasiner. » On pourra pas dire que Sawyer ne se sacrifie pas pour le bien de l'humanité.

_________________
“Comment te dire quand t’es pas là, que moi sans toi, ça ne veut rien dire. Comment te dire, dis moi comment te dire que moi sans toi, c’est comme un rire qui ne trouve pas vers où mourir”


Dernière édition par Sawyer Tunstall le Jeu 29 Jan - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE RÊVEUR
MESSAGES : 1800
DATE D’ARRIVÉE : 12/04/2014
AVATAR : nicolas simoes.
CRÉDITS : #soapflaws.


MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   Jeu 29 Jan - 9:28

"Je ne rougis pas dès qu'on parle de Gabriel !" Pardon ? Oui, c'était sûrement du vert en train de teinter ses joues... "Il fait juste trop chaud dans ton bar. On t'a jamais parlé du réchauffement climatique ? Et puis avec mes hormones de femme enceinte, tu sais..." Je lève les yeux au ciel, toujours pas convaincu de ce qu'elle était en train d'essayer de nous faire croire. Blair lui, ne semblait pas si convaincu visiblement... J'en rigole. "À quand remontent tes dernières règles ?" Un rire franc maintenant, Blair, Blair, Blair, lui faire croire n'importe quoi n'est visiblement pas tâche si difficile. "Tu vois, c'est comme ça qu'on doit réagir quand on t'annonce une grossesse. On doit s'inquiéter et non assumer qu'elle ment." Je hausse les épaules, elle ment c'est tout. Julian, par pitié, je n'y crois pas une seule seconde ! "Il s'est rien passé entre Julian et moi. Notre enfant n'a pas encore été conçu." Bien, je n'ai pas envie d'avoir à virer l'un de mes employés, surtout Julian, celui qu'on pouvait considéré maintenant comme le co-patron de ce bar tant le travail qu'il y faisait était énorme. "A moins que j'accouche de l'immaculé conception, c'est pas demain que vous serez tontons." Je soupire. Tant pis, ce sera pour une autre fois. Je n'ai jamais pensé au fait d'être tonton, c'est vrai, jusqu'à il y a quelques mois, je n'avais même pas de frère. "On a encore dix ans de répit. Enfin pour moi. Pour toi. Pour Garett, j'sais pas trop, vu qu'apparemment, il est plutôt du genre à dégainer vide." Et voilà c'est repartie. Moi qui pensais être tranquille pour la fin de la journée. Cette histoire va probablement me suivre jusqu'à la fin de mon existence. J'attrape sa capote avant que quelqu'un ne la remarque et la glisse dans ma poche en quatrième vitesse. Merde alors ! Il n'y a pas mort d'homme, l'utérus de Lola est toujours vide, personne n'attend de chiard, TOUT VA BIEN et qu'on me laisse tranquille ! "Qu'on soit clair, Sawyer veut pas devenir tata pour Noël. Elle veut des nouveaux pinceaux, à la limite une bouteille de vin, mais pas de tata Sawyer, capich ?" Je hoche la tête, juste pour la rassurer. Être père n'est pas quelque chose qui me fait peur non. J'ai peur qu'elle se barre, me quitte, m'abandonne mais qu'elle tombe enceinte, non pas du tout... "Les mecs ? j'crois que Gilbert là bas voudrait que vous lui fassiez une démonstration." Je tourne la tête avec une grimace. "C'est pas une mauvaise idée. Comme ça, j'pourrais voir si vous avez bien tout emmagasiner." Je ris maintenant. "Jamais de la vie." J'attrape la banane et la jette derrière le comptoir. "Et arrête de jouer avec ça ! Tu vas finir dans leurs rêves salaces." Dis-je en jetant un oeil eux habitués et vieux pervers qui passaient souvent beaucoup de temps accoudés au comptoir. "Crois moi Saw, y'a plus aucune chance que Lola tombe enceinte, je pense qu'elle m'en veux." Étonnant ? Sûrement pas. Je frissonnais encore au souvenir de ce jour. Non, je n'avais pas eu peur à l'idée qu'elle attende un bébé mais qu'elle m'en veuille pour la vie, ouais, terriblement. La porte close alors qu'elle était en train de faire son foutu test. Enfin, c'est de l'histoire ancienne maintenant. "Bon aller, c'est ma tournée." Que j'annonce en attrapant une bonne bouteille derrière le comptoir. Je ne sais même plus pourquoi je continue de dire que c'est moi qui offre puisque de toute façon, j'offre à chaque fois. Je verse le liquide dans chaque verre. "A nos quelques années de répit encore." Dis-je en faisant teinter mon verre contre les leurs. Quelques années seulement. S'ils sont terrifiés à l'idée d'accueillir un enfant, ce n'est pas mon cas, ça n'a jamais été le mien... Désolé Sawyer.  

Spoiler:
 

_________________

Pour vivre heureux, je vis caché, au fond de mon bistrot peinard, dans la lumière tamisée, loin de ce monde de bavards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: practice makes better (garrett)   

Revenir en haut Aller en bas
 

practice makes better (garrett)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Doug Cox, Amos Garrett, Steve Dawson, Jim Byrnes
» [VENDU] ALESIS E-Practice pad
» [INTERVIEW] Siedah Garrett confie être prête à suivre le King of Pop sur sa prochaine tournée
» Siedah Garrett chante Keep On Lovin' You...
» Pat Garrett et Billy le Kid ce soir sur Arte à 21 h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▿ TEMPTED. ::  :: Downtown San Francisco :: Bernal Heights-