Partagez | .
 

 shopping is the best medicine (azel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
LA FAUSSE HYPE
MESSAGES : 119
DATE D’ARRIVÉE : 11/10/2014
AVATAR : Lindsay Hansen
CRÉDITS : @astoria


MessageSujet: shopping is the best medicine (azel)   Mer 29 Oct - 20:35

“I can’t drown my demons, they know how to swim.”

« Bonjour, mademoiselle, je peux vous aider ? » Elle relève la tête vers la vendeuse avant de la remercier gentimment. En d'autres circonstances, elle n'aurait pas hésité. Elle lui aurait dit un oui franc et honnête, l'obligeant à la suivre dans tous les rayons et à porter tous les vêtements qu'elle voulait essayer. Mais pas aujourd'hui. Elle n'était pas spécialement d'humeur à faire la conversation. Elle aurait préféré rester dans son lit à éviter le monde entier. Si elle n'avait pas été obligée de travailler, elle n'aurait même pas quitter son appartement. Malheureusement pour elle, elle avait été obligée d'affronter le monde extérieur et naïvement, elle avait pensé pouvoir noyer ses sentiments sous un amas de nouvelles acquisitions. Habituellement, elle arrivait à tout oublier dès lors qu'elle se retrouvait dans une boutique. Elle oubliait sa relation de couple en dépensant l'argent qu'elle n'avait pas. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, elle se traînait comme une âme en peine. Aucun vêtement n'attirait son attention. Evy, elle avait fini par comprendre que peu importe ce qu'elle portait, il verrait toujours les autres avant de la voir elle. Elle n'était qu'un accessoire, une femme trophée, un beau sac à main dont on aime se vanter mais qu'on remballe dès que la soirée est terminée. Elle finit par choisir une robe avant d'aller vers la cabine d'essayage. Elle l'essaye, se demande si Roman la remarquerait dedans. Elle se regarde sous toutes les coutures avant de sortir pour se voir dans le grand miroir près des cabines d'essayage. Elle n'est pas convaincue. Sa fine taille est pourtant mise en valeur, ses longues jambes sont dévoilées, mais ça baille un peu au niveau de la poitrine. C'est tout ce qu'elle voit, Evy. Pour elle, c'est la raison qui pousse Roman à voir d'autres filles, qui pousse son propre petit ami à aller voir ailleurs. Elle relève la tête quand une personne entre dans le rayon essayage. « Excusez moi, mais est ce que vous pensez qu'elle me va bien ? » Et si Evy avait une mémoire, elle aurait probablement dû s'abstenir de poser cette question à la fille qu'elle a pris de haut il y a quelques jours seulement.

_________________
she was a ghost of a girl.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA VICTIME DU BLAIREAU
MESSAGES : 656
DATE D’ARRIVÉE : 13/10/2014
AVATAR : brynja jónbjarnardóttir.
CRÉDITS : alaska.


MessageSujet: Re: shopping is the best medicine (azel)   Ven 31 Oct - 22:31

Elle vogue d'un magasin à l'autre. Elle effleure les tissus, elle hésite. Le cachemire et les pulls en maille la noieraient presque. Trop submergée dans ses pensées pour arriver à être productive, elle laisse ses songes l'emporter. Blair. Trop souvent, presque constamment. S'en est presque lassant. Elle se fatigue elle-même. Elle devient le disque rayé, celui qui tourne en continu, coincé au même point. Celui qui n'arrive plus à avancer. Dès qu'elle franchit les portes coulissantes du dixième magasin qu'elle s’apprête à arpenter, elle est enveloppée par la chaleur artificielle. Elle balaie l'endroit du regard en soupirant légèrement. Comme elle le fait depuis plus d'une heure. Motivation zéro. Elle regarde sans se décider, ses dents se referment autour de sa lèvre alors qu'elle balance entre les oui et les non. Elle zigzague entre les rayons sans but précis, si ce n'est celui de se perdre elle-même. Et puis soudain, après dix longues minutes infructueuses, elle sature. Elle attrape la première chose que ses doigts frôlent. Elle ne fait même pas attention à la taille, elle est ridicule. Elle se dirige d'une démarche chaloupée mais incertaine vers les cabines d'essayage. Et alors qu'elle s'apprête à s'enfermer derrière le rideau de velours une voix atteint ses oreilles; Excusez moi, mais est ce que vous pensez qu'elle me va bien ? Elle relève la tête, perturbée dans son dialogue intérieur. Ses pupilles tombent sur ce qui pour elle porte au mieux la définition du mot déception. Evy Green. Celle qui pendant tout un temps l'a inspirée. Une belle connerie ouais. Elle a cassé l'idéal qu'elle s'était construit de sa personne. Ses yeux frôlent sa silhouette et la robe qui épouse parfaitement ses formes. Si elle a perdu son estime, elle a gardé son style. Elle dissimule discrètement son pull beaucoup trop grand pour elle dans son dos et hausse un sourcil, moqueur Parce que maintenant t'as le temps de me parler ? J'fais plus partie du bas peuple? Elle ne sait pas trop pourquoi elle la tutoie, elle ne sait pas trop pourquoi elle s'emballe aussi vite. Elle ne doit même plus probablement se rappeler d'elle. Mais c'est plus fort qu'elle. Elle est à cran et Evy et sa déception sont là.

_________________

⊹ i’m so reliant
i’m so dependant
i’m such a fool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA FAUSSE HYPE
MESSAGES : 119
DATE D’ARRIVÉE : 11/10/2014
AVATAR : Lindsay Hansen
CRÉDITS : @astoria


MessageSujet: Re: shopping is the best medicine (azel)   Mar 4 Nov - 20:53

« Parce que maintenant t'as le temps de me parler ? J'fais plus partie du bas peuple ? » Ses yeux s'écarquillent sous le coup de la surprise. Elle ne se souvient pas de la jolie blonde, mais étrangement, elle se reconnaît dans ses paroles. C'est elle, Evy, hautaine, qui aime prétendre qu'elle est mieux que les autres. C'est pourtant pas ce qu'elle ressent aujourd'hui. Mais elle l'a peut être cru, un jour. Son regard croise son propre reflet dans le miroir de la cabine. Elle déteste cette personne qu'elle est devenue, cette personne qui pense que les apparences comptent plus que toute autre chose, celle qui est prête à se compromettre pour deux minutes d'attention. Evy, elle a fini par s'oublier. Elle ne se reconnaît plus, ne s'apprécie même plus. Finalement, elle mérite que Roman aille voir ailleurs. Elle mérite que cette inconnue l'agresse de la sorte. Elle sent ses yeux qui picotent. « Je suis désolée ? » Elle ne sait pas si c'est une affirmation, si c'est une question. Elle ne sait pas pourquoi elle s'excuse. Elle sait simplement qu'elle le doit, qu'elle a forcément merdé. C'est dans ses gênes, c'est tout ce qu'elle sait faire. « J'aimerais pouvoir dire que c'était une mauvaise journée, que j'étais pas d'humeur ou même que j'avais mes règles, mais c'est ce que je suis devenue. » Sa voix craque. Elle ne sait pas pourquoi elle explique ça à l'inconnue, pourquoi les mots lui échappent. Evy, elle n'est qu'une illusion, un putain de faux semblant qui camoufle ses failles sous une attitude de warrior. Elle essuie rageusement une larme qui menace de couler le long de sa joue. Pas étonnant que ton mec te trompe, Evy. Regarde toi, t'es pathétique. « Tu devrais prendre le pull. Il est super confortable pour les soirées cocooning. » qu'elle finit par murmurer en montrant du doigt ce qu'elle cache derrière son dos, mais qui se reflète dans le miroir derrière elle. Elle tente un sourire Evy, mais il résonne faux. Aujourd'hui, elle a du mal à prétendre que sa vie a encore un sens.

_________________
she was a ghost of a girl.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA VICTIME DU BLAIREAU
MESSAGES : 656
DATE D’ARRIVÉE : 13/10/2014
AVATAR : brynja jónbjarnardóttir.
CRÉDITS : alaska.


MessageSujet: Re: shopping is the best medicine (azel)   Dim 9 Nov - 1:35

Sa colère se dissipe à mesure que les cils d'Evy Green chassent le vent. La touche d’incompréhension qui baigne au fond du regard de la rousse est flagrant. Azel soupire. Evidemment. Elle n'en valait pas la peine hm? Je suis désolée ? Quoi? En un quart de seconde, ses sourcils se tordent alors que ses pupilles dégringolent dans celles de la jeune femme. Elle s'attendait à tout sauf à ça. Des excuses. Elle ne comprend pas. Tu es désolée... Elle répète la phrase lentement. L’incompréhension vient à son tour se glisser entre ses traits. Elle scrute son regard à la recherche d'une réponse, d'une explication. Où est passée l'ouragan qui l'habitait il y a quelques jours? Elle la reconnaît à peine. C'est comme si elle était une tout autre personne. Et cette fois-ci, c'est le yang qui l'emporte. Sauf que quelque chose cloche. La flamme qui brûlait en elle a complètement disparue. La froideur a laissé place à cette tiédeur lascive. C'est dans la façon dont elle a de se tenir, la manière dont elle prononce ses mots, les traits doux de son visage, tout respire le bien. Aucune trace du mal. Où est le piège? Elle sombre un peu plus dans l’incompréhension alors que ses paroles atteignent ses oreilles; J'aimerais pouvoir dire que c'était une mauvaise journée, que j'étais pas d'humeur ou même que j'avais mes règles, mais c'est ce que je suis devenue. Ses sourcils se froncent davantage alors qu'elle écoute cette quasi-étrangère lui délivrer une partie de sa vie. Il y a quelque chose de tellement touchant qui se dégage d'entre ses mots. Et puis quelque chose d'anormal aussi, elle le sent. La voix d'Evy se fissure, elle respire la tristesse, la défaite. Et elle continue de se craqueler. Tu devrais prendre le pull. Il est super confortable pour les soirées cocooning. Son regard suit le doigt tendu d'Evy et elle, elle reste là, à fixer le pull qu'elle tient maintenant maladroitement devant elle. Hm... Il est un peu grand je-... Sa phrase meurt. Quelque chose ne va pas. Ses mots quittent sa bouche avant même qu'elle ne s'en rende compte ... Tu vas bien? Elle plisse les yeux en grimaçant. La réponse est évidente. Nouvelle tentative. Tu veux en parler? Comme si elle allait se livrer ouvertement à une parfaite inconnue. Ses joues virent rouge. Elle gesticule vers la cabine J'vais aller essayer ça plutôt, hm, ouais. Ses doigts agrippent le cintre un peu trop violemment.

_________________

⊹ i’m so reliant
i’m so dependant
i’m such a fool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA FAUSSE HYPE
MESSAGES : 119
DATE D’ARRIVÉE : 11/10/2014
AVATAR : Lindsay Hansen
CRÉDITS : @astoria


MessageSujet: Re: shopping is the best medicine (azel)   Mar 18 Nov - 20:39

Tu es désolée... L'incompréhension se dessine sur le visage de la jolie inconnue. Les excuses d'Evy font pale figure à côté de ce qu'elle imagine avoir fait. Elle ne se souvient plus vraiment, Evy. Mais elle sait qu'elle a cessé d'être une fille respectable il y a de longs mois maintenant. Le reflet que lui renvoie le miroir lui donne la nausée. Alors, elle imagine l'image que les autres peuvent avoir d'elle. Evy, elle aime se peindre comme une femme forte et indépendante, mais elle est craquelée de partout. Elle pue la fragilité et l'absence de confiance en soi. Ses fringues camouflent peut être l'état de son portefeuille, mais le mascara ne peut pas camoufler la tristesse de ses yeux. Je le suis qu'elle affirme une nouvelle fois. Elle cherche à s'expliquer, mais ses explications sont confuses, même à ses propres oreilles. Elle sonne faux. Elle ne sait même pas pourquoi ses excuses, pourquoi cette inconnue. Elle a oublié, Evy. Elle ne reconnaît pas les traits fins de l'inconnu, ni les longs cheveux blonds. Elle n'a qu'une vague idée de ce qu'elle a pu lui faire. Tu vas bien ? Elle est étonnée, Evy. Elle pensait que son sourire camouflait ses failles mieux que ça, qu'elle était douée en apparences, qu'elle arrivait à prétendre à la perfection. Tu veux en parler ? Pour te dire quoi ? Que ma vie part en lambeaux, que mon mec couche avec tout le monde mais que moi il me regarde à peine. Elle pourrait, Evy, lui raconter tout ça, mais elle se contente d'un sourire affreusement triste, ses pupilles azurs troublées par un trop plein d'eau. Tout va bien, merci. Si elle le répète assez souvent, elle finira peut être par le croire elle-aussi. Tout va bien Evy. Tout va bien. Et puis, elle croise son regard dans le miroir et elle oublie sa conviction. Elle ne voit que les cernes, les seins trop petits et cette robe dans laquelle il la regardera à peine. J'vais aller essayer ça plutôt, hm, ouais. Elle lui accorde un mini sourire avant de rejoindre la cabine d'à côté pour enlever sa robe. Elle enfile son jean et ses vieilles bottines. Tout va bien, Evy. Alors ce pull ? La mode, c'est son domaine. Camoufler ses failles dans les vêtements, c'est sa facilité. C'est ce qu'elle fait de mieux. Trop grand ou parfait pour les soirées où on veut rien faire et où on sait avec certitude que le petit ami ne vient pas ? qu'elle demande en essayant d'enfiler son propre pull. Peut être qu'en faisant la conversation, l'inconnue oubliera son moment de faiblesse et n'ira pas ternir son image de fille sûre d'elle. Evy aimerait pouvoir dire que c'est cette raison qui la pousse à discuter, mais c'est faux. Elle est simplement devenue cette fille pathétique qui importune une inconnue pour un soupçon de chaleur humaine.

_________________
she was a ghost of a girl.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA VICTIME DU BLAIREAU
MESSAGES : 656
DATE D’ARRIVÉE : 13/10/2014
AVATAR : brynja jónbjarnardóttir.
CRÉDITS : alaska.


MessageSujet: Re: shopping is the best medicine (azel)   Sam 22 Nov - 11:11

'Tout va bien, merci.' Les mots cognent encore contre ses tympans alors que la porte de la cabine se ferme derrière elle. Elle a envie d'en demander plus, de découvrir ce qui se cache derrière ses yeux bleus trop grands, cet océan au repos, celui qui elle en est sûre habitait autrefois une douce tempête tropicale. Mais elle ne la connaît pas, elle en a peut-être l'impression à travers son blog, ses conseils, ses mots. Mais c'est faux. Tout est faux. Elle l'a appris à son insu, alors qu'elle la rabaissait inutilement. Sa lèvre coincée entre ses dents, elle se perd dans ses réflexions en libérant le le chandail de son cintre. Alors ce pull? 'Et toi ta vie?' Azel soupire doucement, ses pupilles accrochent son reflet dans la glace. 'Ça t'regarde pas. Arrête.' Mais elle a tellement envie de creuser plus loin, ses lèvres la démangent, elle est à deux doigts d'ignorer sa question, de poser la sienne. Elle hésite. J'te dis ça dans une seconde... Peut-être qu'elle est là, à une poignée de mots seulement, la raison pour laquelle elle était tant désagréable lors de leur première rencontre ? Peut-être que c'est là que se cache tout le mystère d'Evy Green, peut-être que... Trop grand ou parfait pour les soirées où on veut rien faire...  Sa tête enfouie sous des tonnes de laine, un mince sourire se dessine sur ses lèvres ...et où on sait avec certitude que le petit ami ne vient pas ? Elle se fige. Littéralement. Elle arrête même peut-être de respirer. Son sourire dégringole jusque-là, sur le sol. Toujours le même manège. Elle tourne et tourne en rond. Et à chaque fois qu'on le mentionne, elle se bloque. Elle parvient à articuler; J'le prends! Elle répond trop vite, trop maladroitement, un soupçon inutile d'entrain au fond de sa voix. Réponse forcée. Elle parle sans même jeter un regard à son reflet, la tête toujours ensevelie sous le tissu chaud, sa voix semi-étouffée. 'Évite le problème, évite la question.' Dénis. 'Laisse couler, ça va passer tout seul.' Mais le ton de sa voix la trahit. Elle déraille. Elle tousse légèrement. Ses mains tirent avec un peu plus de force sur le bas du pull et elle émerge enfin de l'océan de laine. Ses cheveux sont électriques, ils s'échappent dans tous les sens. Comme sa raison. Touché, coulé Evy. Elle a les yeux grands ouverts, ses mains sont inondées sous les manches trop grandes, elle flotte littéralement dans l'ouragan de laine. Mais elle s'y sent bien, aussi. Ça la détend. Elle froisse le chandail entre ses doigts. Elle reprend, un peu moins crispée Une habituée des pulls baggy? Elle est tout sauf subtile, la question ensevelie sous ses mots pèse entre elles. Elle pense, c'est ça la cause de ton problème ?

_________________

⊹ i’m so reliant
i’m so dependant
i’m such a fool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA FAUSSE HYPE
MESSAGES : 119
DATE D’ARRIVÉE : 11/10/2014
AVATAR : Lindsay Hansen
CRÉDITS : @astoria


MessageSujet: Re: shopping is the best medicine (azel)   Mar 2 Déc - 22:07

Evy, elle ne sait pas trop pourquoi elle reste, pourquoi elle s'obstine, pourquoi elle s'intéresse. Elle n'a pas été très aimable avec l'inconnue, mais ces derniers temps, ce n'est pas un fait rare. Au contraire. Pourtant, elle remet son jean, sort de la cabine d'essayage et elle attend, sa robe rouge entre les bras. Elle s'intéresse même. Comme si ça allait effacer le mal qu'elle a pu causer. Comme si ses péchés pouvaient être absous parce qu'elle fait pénitence. « J'le prends ! » Evy est surprise par le ton. Elle s'entend dans cette façon d'exagérer l'entrain. La réponse est forcée. Elle devrait le savoir, Evy, c'est sa nouvelle façon de répondre. Oui, tout va bien. Bien sûr que je l'aime, Roman. Bien sûr que c'est ce que j'ai toujours désiré. Un sourire pour camoufler le doute qui s'immisce derrière ses paupières. « Une habituée des pulls baggy ? » Elle repose la robe rouge sur l'étendoir. Son corps entier se fige. La question est plus profonde qu'elle n'y paraît. Elle croise son propre regard dans le miroir d'en face. La jolie mascarade se craquelle. L'image parfaite qu'elle a mis tant de tant à peindre au monde entier s'atténue, révélant chacune de ses failles alors que d'une voix tremblante, elle murmure un oui. Mon petit-ami préfère les blondes à gros seins. Mes amis préfèrent ne pas me voir. Ils me supportent à petites doses. Mes parents m'ont oublié depuis longtemps. Alors tu vois, le réconfort des pulls baggy, c'est tout ce qui me réconforte ces derniers temps. Mais elle ne dit rien de tout ça. Elle toussote pour camoufler sa voix rauque. « Mon petit ami est souvent en voyage d'affaires. » menteuse lui crie son reflet. Elle souffle, repose la robe que Roman n'appréciera pas de toute façon. Il ne la remarquera pas. Dans l'hypothèse où il la remarquerait, il la trouverait plus intéressante sur une autre. Elle sent les larmes qui veulent s'échapper de ses yeux, comme un trop plein d'émotions contenus depuis bien trop longtemps. « Et même quand il est là, il ne remarque pas la différence. » qu'elle finit par rajouter, comme une ultime confession. Il ne me remarque pas. Elle se racle la gorge, tente de reprendre ses esprits. Evy, elle ne parle pas d'elle. Jamais. « Tu devrais pas m'écouter. Si le pull est confortable, tu devrais le mettre aussi devant ton petit ami. » Elle part du principe qu'Azel a un petit ami, qu'elle n'est pas une looseuse de l'amour, comme elle.

_________________
she was a ghost of a girl.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA VICTIME DU BLAIREAU
MESSAGES : 656
DATE D’ARRIVÉE : 13/10/2014
AVATAR : brynja jónbjarnardóttir.
CRÉDITS : alaska.


MessageSujet: Re: shopping is the best medicine (azel)   Jeu 4 Déc - 22:32

Il glisse de ses doigts, tournoie, pris dans un vent inexistant et puis s'écrase par terre en envoyant valser les quelques saletés qui couvrent le sol marron. Elle soupire, elle se penche pour le rattraper. Evy tousse, Azel écoute. Mon petit ami est souvent en voyage d'affaires. Ses lèvres se figent en une ligne droite, horizontale. Elle se redresse, le pull coincé entre ses mains. L'excuse typique, celle qui sent le brûlé, l'incendie, les cendres. Celle qui laisse un arrière-goût amer en bouche aussi. C'est écrit juste-là, entre ses mots, à la lisière de sa phrase. C'est tellement évident qu'Azel se demande si ce n'est pas elle qui est en train de tirer des conclusions qui n'existent pas. Elle se fait peut-être des films, elle reporte peut-être sa relation chaotique sur le monde entier. Ouais? 'Arrête de la jouer fouine.' Elle enfile rapidement ses habits en glissant un faible Ah oui? pour éviter de révéler ce que cache réellement le fond de ses pensées. Et puis aussi pour montrer qu'elle est encore là, qu'elle l'écoute. Evy reprend. Et même quand il est là, il ne remarque pas la différence. Encore un raclement de gorge. Ses sourcils se tordent davantage. Elle ouvre la bouche, elle veut comprendre. Comment ça ? Elle attrape son sac d'un geste rapide, elle le passe à son épaule et émerge enfin de la cabine. La silhouette d'Evy se dessine devant elle. Tu devrais pas m'écouter. Si le pull est confortable, tu devrais le mettre aussi devant ton petit ami. Ses yeux s'agrandissent à ses mots, elle n'a jamais été très douée pour cacher ses sentiments. Elle esquisse un pas timide vers elle, sa gorge est soudainement sèche. Ouais hm, j'suis pas sûre que ça soit exactement le mot que j'utiliserais pour le décrire... Elle ferme les yeux, s'insulte mentalement. Putain. Elle se met elle aussi à lui livrer sa vie sur un plateau d'argent. Evy ne sait même pas comment elle s'appelle bordel. Alors elle rajoute, pour combler le blanc, pour tenter de dissiper la gêne qui se glisse entre elles, épaisse, âcre. Et moi c'est Azel, au cas où ça t’intéresse ? Elle tente un sourire mais elle est trop figée, ça coince. Elle hésite. Une seconde seulement. C'est assez compliqué en fait- entre lui et moi j'veux dire- et... Ouais... Tous les mêmes hm? Et ses pupilles transpercent son visage, elle veut y déceler un indice, n'importe quoi, quelque chose qui la mettrait sur une piste. Subtilité zéro. Mais elle n'en a rien à faire de sa non-discrétion. Elle veut découvrir ce qu'elle cache, elle veut déterrer son secret.

_________________

⊹ i’m so reliant
i’m so dependant
i’m such a fool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA FAUSSE HYPE
MESSAGES : 119
DATE D’ARRIVÉE : 11/10/2014
AVATAR : Lindsay Hansen
CRÉDITS : @astoria


MessageSujet: Re: shopping is the best medicine (azel)   Mer 17 Déc - 15:31

« Ah oui ? » Non. Mais je suis pas prête à accepter que ma relation prend l'eau. Doucement, mais sûrement. Je m'efforce de vider la barque, mais lui, il continue d'y faire des trous. On finira noyer. Enfin, je finirais noyé. Son indifférence est le meilleur des gilets de sauvetage pour lui. Evy, elle pourrait lui dire tout ça, mais ça reste coincé dans sa gorge. Elle est bancale, Evy. Elle s'accroche à sa relation comme à sa dernière bouée de sauvetage. Cette conne, elle a réussi à se persuader que Roman est la réponse à tous ses maux. Mais c'est lui le mal, le plus puissant des poisons. Et puis les mots lui échappent. Elle est étonnée de cet aveu.  « Comment ça ? » L'inconnue se retrouve devant elle et Evy en perd son courage. Sa répartie disparaît. Avouer la vérité à un vieux rideau d'une cabine d'essayage semblait plus simple que l'avouer au visage délicat de la jeune femme. « Ouais hm, j'suis pas sûre que ça soit exactement le mot que j'utiliserais pour le décrire... » Elle fronce les sourcils. Elle ne comprend pas Evy. Comment la jolie inconnue peut être seule ? « Et quel mot t'utiliserais pour le décrire ? » qu'elle demande, absolument pas gênée de s’immiscer dans les aspects les plus privés de sa vie.  « Et moi c'est Azel, au cas où ça t'intéresse ? »  Elle acquiesce. Ca l’intéresse. Étrangement. A l'image de cette rencontre fortuite entre deux pulls en cotons. « Enchantée Azel. » C'est joli, Azel. C'est doux, et Evy, elle décide que ça lui va bien ce prénom à cette inconnue.  « C'est assez compliqué en fait- entre lui et moi j'veux dire- et... Ouais... Tous les mêmes hm? » Elle essaye de lui sourire pour lui montrer un peu de compassion ou un de ses sentiments qu'on est censé montrée quand quelqu'un nous avoue que leur vie fout le camp, mais elle y arrive pas. Elle a l'impression de se voir, de croiser son reflet dans les pupilles d'Azel. « ouais, tous les mêmes. » qu'elle finit par murmurer. Evy, elle pensait être la seule à faire croire que sa relation fonctionnait à la perfection. Le monde ne tourne pas autour d'elle, elle le sait désormais. « Il y a un petit café au bout de la rue. On pourrait en discuter autour d'un chocolat chaud. » qu'elle finit par rajouter. Elle s'étonne de plus en plus. « Enfin si tu veux. » Si tu veux pas, je me contenterais d'un grand sourire. Je suis douée pour prétendre.

_________________
she was a ghost of a girl.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: shopping is the best medicine (azel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

shopping is the best medicine (azel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mark et Emma font du shopping à Londre (08-07-2010)
» [SORTIE] Michael Jackson fait du shopping à Las Vegas (PHOTOS +UP 3 VIDEOS !!)
» Tab Benoit - Medicine
» Sun Ra: Medicine For A Nightmare (The Singles 1954-1959)
» Mark fait du shopping à Wandsworth 16/09/2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▿ TEMPTED. ::  :: East San Francisco :: Union Square-