Partagez | .
 

 don't leave home. (léo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
L'INTIMIDANT
MESSAGES : 145
DATE D’ARRIVÉE : 11/09/2014
AVATAR : mikus lasmanis.
CRÉDITS : applestorm.


MessageSujet: don't leave home. (léo)   Jeu 18 Sep - 17:33

Je crois que les sentiments authentiques sont extrêmement rares et que l'immense majorité des êtres humains se contentent de sentiments de convention qu'ils s'imaginent réellement éprouver.


Je suis vide. Y’a que mon coeur qui bat, au fond de ma poitrine. Mon coeur qui bat et qui résonne. Et y’a son écho, aussi. Inlassable. La chute est longue. Longue et fatigante. Je voudrais en venir à bout. Même si c’est elle qui risque de venir à bout de moi. Bientôt. Je m’accroche à mon boulot, à mes ambitions. Le seul truc qu’il me reste. Mais c’est minuscule, presque insignifiant. Y’a mes proches, aussi. Bien sûr. Mais que sont mes proches sans Cali. À quoi ça rime, tout ça ? Je suis perdu. Seul. Affaibli. Et au fond de moi, je n’arrive pas à y croire. Je suis persuadé tout ça n’est qu’une erreur. Une mise en scène. Je ne vois aucune autre possibilité. Cali n’a pas pu me tromper. J’avais confiance en elle. J’ai toujours confiance en elle. Je pourrais me jeter dans le vide si elle me promettait que je m’en sortirais. Mais ça, je ne peux pas le croire. Entre nous, c’était le feu, la passion. Nous étions beaux, et solides. Inébranlables. Notre histoire n’était pas des plus simples pourtant. Il y avait le boulot, et le regard des autres que je refusais d’affronter. Alors à leurs yeux, nous n’existions pas. Et je devais traiter Cali comme n’importe qui. Ça nous a valu plusieurs disputes, mais rien d’infranchissables. Non, y’avait rien d’infranchissable. Jusqu’à ce que tout s’effondre, brusquement. C’est une erreur Raph’. Tout va rentrer dans l’ordre. Je me convainquais moi-même. Alors je faisais bonne figure, au bureau notamment. Mais j’ai décidé de prendre ma journée aujourd’hui. Je voulais passer chez nous sans risquer de la croiser. J’avais des choses à récupérer. Des fringues, principalement. Je vivais chez Basile depuis plusieurs jours, et je lui étais extrêmement reconnaissant de me laisser cohabiter avec lui jusqu’à une évolution quelconque de la situation, bonne ou mauvaise. Un soupir s’échappe d’entre mes lèvres. Je suis devant la porte de notre appartement, sur laquelle nos deux noms sont toujours gravés. Et je reste là, plusieurs secondes à la regarder. Immobile. Avant d’entrer, enfin. Le silence à l’intérieur est meurtrier. Il y a encore quelques post-it sur le frigo, et toutes ces choses telles que nous les avons laissées. Pourtant tout a changé. Je dépose ma valide vide dans l’entrée, juste devant la porte. Elle est destinée à recevoir tout ce que je décide d’emporter. Mais pour l’instant, je suis incapable de faire quoi que ce soit. Alors je ferme les yeux. J’imagine que tout est normal. Que Cali est en train de montrer les escaliers, et qu’elle va frapper à la porte. On frappe à la porte. Pour de vrai. Je reste con quelques secondes, avant d’aller ouvrir. Mais ce n’est pas Cali. Je devais m’y attendre. « Léo. » Je lui offre un mince sourire, et me décale pour la laisser entrer. « Qu’est-ce que tu fais là ? »

_________________

Have you ever been in love ? Horrible isn't it ? It makes you so vulnerable. It opens your chest and it opens up your heart and it means that someone can get inside you and mess you up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA NUDISTE
MESSAGES : 686
DATE D’ARRIVÉE : 02/05/2014
AVATAR : josephine skriver
CRÉDITS : glass skin. (avatar)


MessageSujet: Re: don't leave home. (léo)   Lun 22 Sep - 6:22


They didn't want me when I was running wild
Dragons breathing fire in the backyard at night.
Don't tell me our youth is running out it's only just begun.

-✳-

Les journées sont longues. Longues et redondantes. Avec la rentrée scolaire vient la routine, métro boulot dodo. Et Léo elle n’aime pas ce qui est rond, ni redondant. Elle est allergique à la routine. Elle n’aime pas s’ennuyer, on a qu’une vie bordel pourquoi la gâcher à regarder France 4 le samedi soir. Elle vit à deux milles à l’heure Léo, les cheveux au vent et la rébellion au bord des lèvres. Beaucoup ont essayé de la réprimer, la contrôler, la dompter. Tout autant ont lâché l’affaire, même sa propre famille. Surtout sa famille. 'Je t’aimerais quand tu seras sage, souriante et obéissante ma fille.' Pardon mais l’amour d’un parent envers son enfant n’est-il pas censé être intemporel et inconditionnel ? Autrement, comment expliquer que les psychopathes à tendance violeurs de petits enfants aient encore des visites en prison ? Voilà qu’elle se retrouverait presque à les envier. Parfois, ça ne tourne pas rond dans sa tête. Pi- Hochement de tête vers la droite. -pi. Hochement de tête vers la gauche. Pi- Calcul mental du parcours restant jusqu’à la coloc. -pi. Elle prend ses jambes à son cou et rejoint l’adresse la plus proche qui lui vienne à l’esprit. Pi- Elle entame les vingt-cinq marches qui la séparent de la liberté, va falloir accélérer. -pi. Évidemment, il ne pouvait pas habiter au rez-de-chaussée. Les mouvements mécaniques de ses jambes font tanguer sa vessie, l’heure fatidique approche. Bam bam bam. Boum boum boum. Elle toque délicatement à la porte, son poing fermé laissant une jolie empreinte bombée sur la porte vieillie par le temps. Qu’est-ce que tu fais là ? Raphaël. Pipi. réussit-elle à articuler sans cracher ses poumons sur le tapis de l’entrée. ‘Bonjour j’ai arrêté le sport en sixième et je vais clamser’ lui laisse penser sa vessie avant de lui rappeler qu’on n’est pas là pour faire la causette. Sans vraiment lui laisser le temps de répondre ni attendre une quelconque autorisation, elle se faufile à l’intérieur de l’appartement et fonce jusqu’aux toilettes. Usain Bolt n’a rien à lui apprendre.
Il n’a pas souri. Un demi étirement de lèvres ne compte pas comme un sourire. Bien sûr qu’elle l’a remarqué mais a délibérément choisi de ne le relever. Elle aime mettre les pieds dans le plat Léo, mais pas avec Raph. Il est gentil, attentionné et un brin autoritaire avec elle, tout ce dont elle avait toujours rêvé que son frère soit. Alors elle est partie à la recherche d’un frère de rechange, et elle l’a trouvé. Comme une évidence. Elle revient sur ses pas et le trouve tout penaud dans l’entrée, le regard vide, la porte toujours ouverte. T’attends ton majordome ou tu penses refermer la porte un jour ? Elle prend ses aises sur le canapé et c’est alors qu’elle la remarque. Elle aussi comme une évidence. Tu pars en vacances ? Mais Raphaël ne prenait jamais de vacances, il était allergique aux vacances. Un instant elle sentit la panique l’envahir, et s’il l’abandonnait ? Et si lui aussi, il en avait sa claque de Léo et pliait bagage ?



_________________


behind your Broadway show, I heard a boy say 'please, don't hurt me'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'INTIMIDANT
MESSAGES : 145
DATE D’ARRIVÉE : 11/09/2014
AVATAR : mikus lasmanis.
CRÉDITS : applestorm.


MessageSujet: Re: don't leave home. (léo)   Mar 23 Sep - 15:19

Léo fait son entrée, comme une fleur. « Pipi. » Je la regarde, les yeux écarquillés. Elle est venue pour faire pipi. Original comme motif de visite. Je me décale sur le côté, laissant la digne descendante d’Usain Bolt tracer jusqu’aux toilettes. Si je ne la connaissais pas, je serais sans doute surpris d’une telle endurance et d’une telle vitesse. Mais elle est sûrement en train d’agoniser aux toilettes, tentant de reprendre son souffle. « T’attends ton majordome ou tu penses refermer la porte un jour ? » Je n’ai pas bougé le temps qu’elle aille vider sa vessie. Je suis toujours là, debout dans l’entrée, une main agrippée à la poignée de la porte toujours ouverte. Je m’invente une excuse sur mesure. « À la vue de tes joues rougies et de ton souffle court, je te croyais en plein marathon. Je pensais que t’allais repartir aussitôt pour pas perdre de temps. Mais en fait non, t’as juste pris l’escalier au lieu de l’ascenseur, pour une fois. » J’appuie mes paroles d’un sourire taquin, avant de refermer la porte et de la rejoindre. « Tu pars en vacances ? » Je jette un oeil à ma valise, agonisant à l’entrée, avant de m’asseoir à ses côtés. J’en avais presque oublié la raison de mon passage ici. Je lâche alors un soupir, et baisse la tête. Je ne sais pas vraiment quoi lui dire. Comment lui dire. De toute façon, je ne sais pas moi-même ce qui se passe, entre Cali et moi. Nous divorçons, mais pourquoi ? Je pose mon regard sur Léo, et détaille son visage d’ange. Elle semble inquiète. « Non… non je ne pars pas en vacances. » Je ne me souviens même plus de mes dernières vacances. Et si aujourd’hui j’ai pris un jour de congé, voilà ce que j’ai à faire : dégager mes affaires de l’appartement que je partageais avec ma femme. Qui d’ici quelques temps deviendra mon ex-femme. « Cali et moi divorçons, Léo. » Je la regarde. Sans sourire. Sans rien. Le visage vide. J’attends sans doute une réaction. Pas forcément de la compassion. En fait, Léo pourrait réagir n’importe comment. Puis tout compte fait, elle pourrait très bien ne pas réagir, ça me conviendrait tout autant. « Je passais juste récupérer mes affaires. D’où la valise. » Nouveau soupir, incontrôlé. Il s’est enfui tout seul d’entre mes lèvres, sans que je ne puisse le retenir. J’ai envie de m’écrouler, de m’effondrer. Mais pas devant Léo. Jamais devant Léo. Je ne veux pas avoir l’air ridicule. Je voudrais qu’elle garde de moi l’image d’un mec fort et inébranlable, qui puisse prendre soin d’elle dans n’importe quelle situation. Alors je ne bronche pas. « Tu veux boire un truc ? »

_________________

Have you ever been in love ? Horrible isn't it ? It makes you so vulnerable. It opens your chest and it opens up your heart and it means that someone can get inside you and mess you up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: don't leave home. (léo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

don't leave home. (léo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Construire un home studio chez soi
» Construction Home Studio et Cabine
» tribo-tone home made
» Config Home Studio sur Mac: feedbacks? :)
» Conseils Moniteurs Home Studio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▿ TEMPTED. ::  :: North San Francisco :: Richmond District-