Partagez | .
 

 let me hear you say.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
LA GRIBOUILLEUSE
MESSAGES : 768
DATE D’ARRIVÉE : 23/06/2014
AVATAR : anaïs pouliot.
CRÉDITS : #wildworld.


MessageSujet: let me hear you say.   Lun 8 Sep - 10:16

Allie venait de passer la soirée avec Gem et Tam. Elle n'avait jamais autant rit de sa vie, sans doute parce que ces filles étaient les meufs les plus barrées qu'elle ait jamais rencontré la première terrifiée à l'idée de rencontrer un trottoir sur sa route, la seconde complètement ravagée par la vie. Le fait est qu'elle n'avait jamais été aussi vivante de sa vie. Enfin si, il y avait Gabriel, Gabriel était la seule relation de sa vie dont elle était particulièrement fière que ce soit en amour ou en amitié. Enfin, Gem, Tam et Al s'étaient définitivement bien trouvées, elles s'étaient fait viré du bar quand Tam, éméchée avait commencé à vouloir montrer au barman qu'elle était plus forte que lui provoquant un putain de fou rire chez Allie. Elle était encore un train de rire comme une dinde quand elle entra dans l'appartement sur la pointe des pieds. Elle se sentait enivrée, pas au point d'être bourrée mais il était très tard, trop tard pour Sean et elle préférait ne pas le réveiller, incapable de lui faire face en colère à cet instant. C'est à ce moment là que par miracle, l'inspiration l'attrapa au vol. Elle n'avait pas été si inspirée depuis des semaines, elle devait rendre ses toiles rapidement ayant signé avec cette galerie avec un peu trop d'enthousiasme, oubliant au passage qu'elle devrait fournir un travail minimum. Elle attrapa son casque qu'elle vissa sur ses oreilles, c'était le rituel nécessaire pour faire sortir toute ces idées bordéliques de sa tête. Allie s'appliqua quelques instants à mélanger quelques couleurs avant de faire glisser son pinceau sur la toile, pour la première fois depuis des jours et des jours. Ça lui avait manqué, bien trop... La peinture était sans doute ce qui l'épanouissait le plus dans sa vie. Jamais elle ne pourrait s'en passer. Il était trois heures du matin et elle était en train de peindre, c'était son quotidien, c'était comme ça qu'elle fonctionnait. Heureusement pour Sean, elle essayait de respecter son sommeil généralement pour qu'il puisse réussir ses études, ravie que son frère se soit pris d'affection pour le métier de médecin, plutôt surprenant tout de même. Enfin... Elle avançait plutôt bien, elle n'aurait pas terminé avant plusieurs jours mais elle espérait au moins avoir terminé les bases avant la fin de la nuit. Elle recula, prête à se faire un café et bouscula sa table pleine de tubes de peinture pèle-mêle, tout tomba à terre dans un énorme fracas. « MERDE ! » S'écria-t-il, réveillant probablement tout le voisinage au passage MAIS sauvant sa toile de la chute juste à temps. Bon Dieu, si elle avait du recommencer... 

_________________

Un amour dans l’orage, celui des dieux, celui des hommes.


Dernière édition par Allie Franklin le Sam 11 Oct - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA TETE DE CON
MESSAGES : 546
DATE D’ARRIVÉE : 09/05/2014
AVATAR : dylan.
CRÉDITS : @kidd.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Dim 14 Sep - 20:34

sean écrasait la dernière cigarette de son paquet. sa pause était terminée. il avait demandé quelques heures supplémentaires à l’hôpital. il avait l’avantage de toujours se les faire accepter. il était certainement le plus dévoué des internes. en cette rentrée, tous les étudiants sortaient. sean lui n’était arrivé que depuis peu de temps et il n’était pas encore très familier avec cette ville si bien qu’il n’avait pas grand monde à voir. ça lui permettait de se consacrer totalement à ses études. ça le changeait un peu. à new york il était plus habitué à sortir. c’était sa passion. en somme, on pouvait considérer que sean était en cure de désintox. même s’il savait bien que dès le moment venu, il recommencerait à sortir tous les soirs. il n’était pas fait pour la vie casanière. en fait… sean était en constance en contradiction avec deux caractères. sean était deux. sans être bipolaire ou schizophrène, il était double. il pouvait être extraverti et pantouflard le lendemain.
il était très tard quand il eu fini sa permanence à l’hôpital. sur la route qui le ramenait chez lui, ses yeux papillonnaient aux rythmes des lampadaires allumés qui défilaient devant son pare-brise. il était épuisé. heureusement pour lui, le lendemain, il n’avait que des cours magistraux durant lesquels il allait pouvoir se permettre de finir sa nuit. une fois arrivé chez lui, il remarqua que l’appartement était vide. allie n’était pas rentrée. il se jeta sous la douche pour effacer les restes d’odeurs cliniques. et il se laissa finalement tomber lourdement dans son lit. il était à peine assoupi qu’il entendu un grand fracas. allie. il ne l’avait pas entendu rentrer, signe qu’il avait commencé sa nuit. il sorti de sa chambre en trombe, se dirigeant vers le bruit. « putain, al’ ! on est… » au milieu de la nuit, c’était la fin de sa phrase. mais il remarqua une toile entre les mains de sa sœur. il savait qu’elle ne peignait presque plus, voire plus du tout. « t’as recommencé à peindre ? » il demanda alors, surpris, mais le regard et le cerveau encore endormi.

_________________
pull me out from inside,
i am ready, i am fine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA GRIBOUILLEUSE
MESSAGES : 768
DATE D’ARRIVÉE : 23/06/2014
AVATAR : anaïs pouliot.
CRÉDITS : #wildworld.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Dim 14 Sep - 21:45

Le coeur battant, elle regardait tout le bazar qu'elle venait de mettre dans le salon, elle avait faillit détruire sa toile purée ! La première qu'elle faisait depuis des jours et des jours. Elle soupira et osa enfin bouger les bras, ne lâchant plus sa toile alors que son chevalet était complètement démonté à terre. « Putain, Al’ ! On est… » Allie sursauta comme une folle, manquant de faire tomber une nouvelle fois sa toile, décidément, les éléments étaient définitivement contre lui cette nuit ! C'était quoi ? La pleine lune ?! Elle tenta un regard au travers de la fenêtre, non, non, un parfait croissant de lune s'affichait devant son regard. C'était juste de la malchance, une malchance qui s'acharnait sur elle depuis qu'elle était arrivée à San Francisco. Elle tourna la tête vers son frère, le lançant un regard noir pour avoir osé lui faire de peur de cette manière en pleine nuit, il n'était pas censé dormir lui en plus ? Il avait cours demain non ? Le fait qu'il ait décidé de se lancer dans des études de médecine l'étonnait toujours autant mais si c'était ce qu'il voulait, elle était contente et elle l'aiderait quoiqu'il puisse arriver même si elle avait manqué de s'asseoir sur sa première peinture depuis des semaines par sa faute. « T’as recommencé à peindre ? » Putain, ce mec devait être Einstein dans une autre vie. Elle attrapa son chevalet qu'elle remit sur pied et posa délicatement la toile dessus, veillant bien à la mettre bien comme il le fallait. « Bah ouais. » S'exclama-t-elle comme si de tien était, comme si elle n'avait pas arrêté pendant des jours par manque d'inspiration, comme si la date du rendu de ses toiles d'approchait pas le moins du monde alors qu'elle n'avait aucun produit à exposer ! « Je suis peintre non ? C'est ce que font les peintres ! » Dit-elle en haussant les épaules naturellement, se dirigeant vers la cuisine pour aller se faire un thé, elle n'avait pas fini et ne prévoyait pas de dormir avant d'avoir terminé cette foutue toile ! Enfin, elle aurait au moins un truc ! « Qu'est-ce que tu fais toi, t'as vu l'heure ? T'as cours demain ! » S'exclama-t-elle, elle eu d'un seul coup l'impression d'être sa propre mère en train de la réprimander alors qu'elle n'était qu'une adolescente. Elle voulait que Sean réussisse et s'il comptait le faire de cette manière, il avait tout faux !  

_________________

Un amour dans l’orage, celui des dieux, celui des hommes.


Dernière édition par Allie Franklin le Sam 11 Oct - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA TETE DE CON
MESSAGES : 546
DATE D’ARRIVÉE : 09/05/2014
AVATAR : dylan.
CRÉDITS : @kidd.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Mar 30 Sep - 10:33


allie regardait sean avec un regard tellement noir qu’il avait presque l’impression d’être coupable de la situation actuelle. alors que jusqu’à présent il était en train de dormir et que c’était allie qui avait décidé de faire un raffut à réveiller tout l’immeuble. depuis qu’ils était arrivé à san francisco et qu’il avait remarqué que sa sœur était dans ce qu’on pouvait appeler une « mauvaise passe » il essayait d’être compréhensif et de laisser l’espace nécessaire à sa sœur pour retrouver le goût de peindre, de toute façon il était rarement à la maison. mais quand même quand il décidait d’être là, en pleine nuit il espérait au moins réussir à dormir sans être réveillé en sursaut. il regardait sa sœur remettre en place son chevalet. il se frotta les yeux pour se réveiller. il chercha sur la table du salon ses cigarette et il en attrapa une qu’il coinça entre ses lèvres. « bah ouais. » dit-elle, comme si c’était totalement normal et pas du tout comme si c’était presque devenu un exploit ces derniers temps. « je suis peintre non ? c'est ce que font les peintres ! » sean préféra ne pas relever. il connaissait un peu les filles et surtout allie, il n’avait pas envie d’entrer dans ce débat à cette heure de la nuit. il fit comme s’il n’avait pas entendu. « qu'est-ce que tu fais toi, t'as vu l'heure ? t'as cours demain ! » il oubliait parfois qu’allie était sa grande sœur. c’est vrai qu’il avait d’emblé choisi d’avoir le rôle du grand frère protecteur et ça lui faisait bizarre quand les choses reprenaient leurs places initales. quand même allie n’avait qu’un an de plus que lui. et elle n’était pas sa mère. il n’allait pas aller dormir parce que sa grande sœur le lui avait ordonné. « pardon maman, mais je dormais avant que décide de ravager le salon. » il répondit sur le ton de l’humour. il tira sur sa cigarette et ramassa des pinceaux qui étaient encore au sol pour les tendre à allie. « je suis très content que tu te sois remise à la peinture hein, vraiment. mais justement j’aimerais dormir, j’ai un examen demain et j’avoue que tu m’as un peu réveillé. » annonça-t-il, toujours d’un ton calme, parce qu’il n’avait pas spécialement envie de déclencher la fureur de sa sœur à cette heure là.

_________________
pull me out from inside,
i am ready, i am fine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA GRIBOUILLEUSE
MESSAGES : 768
DATE D’ARRIVÉE : 23/06/2014
AVATAR : anaïs pouliot.
CRÉDITS : #wildworld.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Mar 30 Sep - 19:53

« Pardon maman, mais je dormais avant que tu décides de ravager le salon. » Elle attrapa ses pinceaux alors qu'elle grimaçait, maman, elle détestait ça, elle n'était la mère de personne, et encore moins celle de son frère qu'elle n'avait d'ailleurs jamais connu. D'ailleurs, quand on y pensait, elle n'aurait jamais pu connaître la mère de Sean, si elle n'était pas morte, son père ne se serait pas mis avec sa mère et alors Sean ne serait jamais devenu son frère. Misère... Dire qu'elle avait trouvé son frère dans la tragique mort de chacun de leurs parents. C'était triste, elle avait été triste pour son père ouais, mais elle ne regrettait pas d'avoir connu Sean, non. Elle était sa plus belle rencontre d'ailleurs. Elle ne pouvait plus se passer de lui aujourd'hui et elle était plus qu'heureuse qu'il ait décidé de bouger avec elle sur San Francisco même si ses raisons laissaient clairement à désirer. M'enfin, aujourd'hui, ils étaient très bien tout les deux dans cet appartement qu'ils partageaient, ils avaient une bonne situation, elle peignait pour une galerie réputée et il poursuivait ses études de médecine, tout allait bien dans le meilleur des mondes en somme. « Je suis très content que tu te sois remise à la peinture hein, vraiment. Mais justement, j'aimerais dormir, j'ai un examen demain et j'avoue que tu m'as un peu réveillé. » Ah oui, vu sous cet angle... Elle remplie la casserole d'eau et alluma le feu dessous pour se faire un thé. Elle en avait besoin pour se tenir éveillée et elle avait bien l'intention de rester debout cette nuit pour terminer cette toile, l'inspiration, elle l'avait maintenant, pas demain au réveil. Elle haussa les épaules. « Désolée chéri, je sais pas ce que j'ai foutu, tout s'est cassé la gueule ! » S'exclama-t-elle en désignant son chevalet de la cuisine, admirant de loin ce qu'elle était justement en train de faire, elle était fière, pour ne fois, ça avait de la gueule ! « J'ai sauvé la toile in extremis, c'est vrai que ça faisait longtemps... » Avoua-t-elle en grimaçant un peu triste d'avoir du traverser une période de mou d'où elle n'était pas sûre d'être sortie aujourd'hui. « C'est un exam de quoi ? » Demanda-t-elle, faussement intéressée, elle était fière que son petit frère se soit mis dans la tête de devenir médecin mais elle n'y comprenait strictement rien. On payait des gens pour penser pour elle à ce niveau là et c'était pas plus mal. « T'as révisé ou tu le fais en freestyle comme d'habitude ? » Finit-elle, endossant une fois de plus un rôle de mère qu'elle n'arrivait pas à retirer. 

_________________

Un amour dans l’orage, celui des dieux, celui des hommes.


Dernière édition par Allie Franklin le Sam 11 Oct - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA TETE DE CON
MESSAGES : 546
DATE D’ARRIVÉE : 09/05/2014
AVATAR : dylan.
CRÉDITS : @kidd.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Mer 8 Oct - 18:58


sean n’en voulait jamais à allie. ou alors jamais très longtemps. si génétiquement elle n’était pas vraiment sa sœur, moralement, il n’aurait voulu aucun autre grande sœur qu’elle. ça avait été compliqué de se faire soudain à l’idée d’avoir une grande sœur. mais allie était allie et il était impossible de ne pas l’aimer. sean n’avait pas fait exception à la règle. s’il avait essayé de la détester au début, il s’était vite résigné à l’idée d’adorer cette fille. même maintenant. même là alors que la nuit s’annonçait finalement plus courte niveau sommeil, alors qu’il se levait demain pour aller en cours. mais allie était repartie dans ses délires de peinture, ça faisait tellement plaisir à sean qu’il se disait qu’il allait en prifiter un peu. et puis peut-être qu’il pourrait lui parler de tavi. il grimaça intérieurement, non peut-être pas en fait. il était pas sur d’en avoir envie. les yeux fixés sa sœur, il la laissait vaquer à ses occupations en s’asseyant sur l’accoudoir du canapé. « désolée chéri, je sais pas ce que j'ai foutu, tout s'est cassé la gueule ! » elle dit. sean sourit. « j'ai sauvé la toile in extremis, c'est vrai que ça faisait longtemps... » sean n’y connaissait rien en peinture. et concrètement tout ce qui touchait à l’art le dépassait pas mal, sauf peut-être au niveau de la musique. « c'est un exam de quoi ? » sean sortit de ses pensées. « t'as révisé ou tu le fais en freestyle comme d'habitude ? » il sourit. c’est vrai qu’il avait tendance à passer ses examens au feeling, mais en troisième année, ce n’était plus toujours suffisant. il haussa les épaules. « j’ai relu mes cours, c’est déjà pas mal. » il lança. il se leva et pris une bouteille d’eau dans le frigidaire. « qu’est-ce qu’il s’est passé pour que t’ai envie de peindre, d’un coup ? » ça l’intriguait pas mal ces histoires d’inspiration. tavi qui écrivait était dans ce même délire. sean était la rationalité même et ça le dépassait complètement. il regardait la toile de sa sœur, un peu perplexe. il aimait bien. il aimait tout ce que faisait allie, il était loin d’être objectif, finalement…

_________________
pull me out from inside,
i am ready, i am fine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA GRIBOUILLEUSE
MESSAGES : 768
DATE D’ARRIVÉE : 23/06/2014
AVATAR : anaïs pouliot.
CRÉDITS : #wildworld.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Sam 11 Oct - 22:10

« J’ai relu mes cours, c’est déjà pas mal. » Elle ricana, c'est déjà pas mal, oui. Elle n'aurait sans doute pas fait beaucoup plus de son côté, ayant abandonné l'idée de l'école bien avant de quitter l'école elle même. Oh, elle avait réussit à obtenir un diplôme pour entrer dans une école d'art mais la scolarité n'avait jamais été une passion pour elle, et la scolarité le lui rendait bien pour le coup. Du moment qu'il arrivait à poursuivre ses études, c'était tout ce qui comptait finalement, et elle n'avait pas l'intention d'en demander plus, loin d'être un modèle dans le genre. « Qu’est-ce qu’il s’est passé pour que t’ai envie de peindre, d’un coup ? » Elle haussa les épaules, en versant son eau bouillante dans sa tasse. Elle ouvrit le placard au dessus de sa tête pour prendre l'un de ses sachets de thé préféré pour finalement le plonger dans l'eau qui prit tout de suite cette teinte foncée caractéristique de ses fameux fruits rouges. « Je sais pas. J'étais dans ce bar avec Tam et Gem, elles sont barrés ces filles sérieusement ! Elles ont bu comme des trous et on a rit, tellement rit... » Commença-t-elle, racontant sa soirée avec un petit sourire sur les lèvres. Elle n'avait jamais eu de copines, c'est vrai, il y avait eu Gabriel, juste Gabriel et encore aujourd'hui, il était son seul ami, c'était sans doute ça finalement, la nouveauté, c'était ce qui lui avait donné l'inspiration. Elle n'en savait strictement rien... « Enfin bref, je les ai ramené chez elles et puis quand je suis rentrée, j'ai eu envie de peindre, c'est tout ! » Voilà, c'était aussi simple que ça, elle posa les yeux sur sa toile, plutôt contente du résultat. Elle écrirait bien à Warren pour le lui dire tiens, mais il était tard - ou plutôt tôt - et il ne verrait sans doute pas son mail avant demain, c'était inutile. « Ça fait longtemps qu'on a pas discuté toi et moi ! T'as trouvé des amis plus intéressant que moi ? » Demanda-t-elle en avalant une gorgée de son thé franchement bienvenue en cette heure tardive. 

_________________

Un amour dans l’orage, celui des dieux, celui des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA TETE DE CON
MESSAGES : 546
DATE D’ARRIVÉE : 09/05/2014
AVATAR : dylan.
CRÉDITS : @kidd.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Ven 7 Nov - 18:35


sean aimait passer du temps avec allie. elle était ce qui le rattachait au passé. mais surtout, elle était son pilier. celle qui l’aidait à garder les pieds sur terre. les deux pieds bien encrés au sol, histoire de pas divaguer complètement. allie se doutait peut-être pas forcément du rôle qu’elle tenait dans la vie de sean. mais il était à peu près certain que sans sa sœur, sean n’en serait certainement pas où il en était aujourd’hui. « je sais pas. j'étais dans ce bar avec tam et gem, elles sont barrés ces filles sérieusement ! elles ont bu comme des trous et on a rit, tellement rit... » il l’écoutait parler en souriant. il aimait la voir comme ça. ça lui allait bien. sean remarqua un paquet de cigarettes qui trainait. il se pencha pour en attraper une et la coincer entre ses lèvres. il partit à la recherche d’un briquet. « enfin bref, je les ai ramené chez elles et puis quand je suis rentrée, j'ai eu envie de peindre, c'est tout ! » la magie de l’inspiration dépassait totalement sean. il ne connaissait pas tout ça. pourtant, il était entouré de gens qui ne vivaient que pour l’inspiration. lui était trop méthodique peut-être. trop réfléchi. trop terre-à-terre… il finit par trouver un briquet. il alluma la cigarette et tira une longue bouffée qui lui fit un bien fou. « ça fait longtemps qu'on a pas discuté toi et moi ! t'as trouvé des amis plus intéressant que moi ? » sean arqua un sourcil. celui qui faisait craquer les filles. mais pas allie. déjà parce qu’elle était sa sœur. et puis parce qu’elle le connaissait trop. son pouvoir de séduction n’avait aucun effet sur elle. « j’ai des tas d’amis intéressant. » il pensa à tavi. « mais personne est plus intéressant qu’toi, tu sais bien. » il ajouta en riant. il prit un cendrier ou il s’appliqua à faire tourner sa cigarette pour déposer la cendre. « tu sais en médecine, les gens sont pas toujours très fun, ils sont… » sean se mit bien droit et bien rigide, pour mimer la façon dont il imaginait parfois les gens avec qui il était en cours.

_________________
pull me out from inside,
i am ready, i am fine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA GRIBOUILLEUSE
MESSAGES : 768
DATE D’ARRIVÉE : 23/06/2014
AVATAR : anaïs pouliot.
CRÉDITS : #wildworld.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Mar 2 Déc - 21:40

"J’ai des tas d’amis intéressant." Je n'en doutais pas une seconde. Sean inspirait la sympathie après tout, c'était ça qui avait fait de lui mon frère en un rien de temps non ? Peu importe. J'étais contente de voir que tout roulait pour lui, dans ses études comme dans sa vie. Partir pour San Francisco n'avait sans doute pas été une évidence pour lui, il m'avait suivit sans réellement d'objectifs finalement. "Mais personne est plus intéressant qu’toi, tu sais bien." Cela va de soi, j'en souriais. Sean restait l'élément le plus important de mon existence, je ne me voyais pas évoluer sans lui et je ne savais d'ailleurs comment j'avais pu vivre sans lui les premières années de ma vie. "Tu sais en médecine, les gens sont pas toujours très fun, ils sont…" Je le regardais et je riais. J'imaginais clairement la situation. Tenir dans un amphithéâtre autour de preneurs de notes professionnels relevaient déjà du miracle de ma part, alors côtoyer des fous furieux des études... Bon Dieu. "C'est clair que toi à côté, rien à voir. Proposes leur un peu de..." Je portais mes doigts devant ma bouche pour mimer le pétard. "Ça les détendrait un peu." Dis-je en avalant une petite gorgée brûlante de thé. Ca faisait du bien. je m'approchais de lui, lentement. "D'ailleurs..." J'attrapais sa cigarette et l'éteignis dans le cendrier. "Tu devrais arrêter de fumer toi. Tu sais ce qui se passera si tu meurs d'un cancer des poumons ?" Demandais-je, rhétoriquement. "Je te tuerais avant !" Il n'avait pas intérêt à m'échapper ce petit con, je l'aimais beaucoup trop pour ne pas jouer les grandes soeurs moralisatrices de temps à autre. 

_________________

Un amour dans l’orage, celui des dieux, celui des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA TETE DE CON
MESSAGES : 546
DATE D’ARRIVÉE : 09/05/2014
AVATAR : dylan.
CRÉDITS : @kidd.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Dim 14 Déc - 11:58


c’était bien de pouvoir passer un moment avec allie. ils avaient tous les deux des vies bien remplies et même en vivant ensemble, ils leur étaient compliqué de s’accorder pour trouver plus de temps que de se parler en coup de vent le matin. même en pleine nuit comme ça, sean était contente de passer un moment avec sa grande sœur. « c'est clair que toi à côté, rien à voir. proposes leur un peu de... » dit elle en mimant la fin de sa phrase. sean se mit à rire. « ça les détendrait un peu. » la vie en médecine était un peu rigide, c’est vrai. ça dérangeait pas tellement sean. il aimait bien l’ordre et les choses carrées. il était pas très créatif. mais il aimait bien passer du temps sans se demander le pourquoi du comment. « d'ailleurs... » lança allie en écrasant sa cigarette dans le cendrier. « tu devrais arrêter de fumer toi. tu sais ce qui se passera si tu meurs d'un cancer des poumons ? je te tuerais avant ! » sean sourit et vola la tasse de thé des mains de sa sœur. il n’aimait pas le thé. mais il n’aimait pas avoir les mains non occupées. il but une gorgée. « laisse moi un peu de quoi me détendre. » il lui rendit sa tasse et s’avachit sur le canapé. « tu sais ma vie est pas facile en ce moment. » il ajouta, en accentuant un coté mélo-dramatique. avant de faire une moue de chien battu, pour amadouer sa grande-petite sœur. il savait qu’en ce moment c’était bagdad. il était pas clair dans sa vie et il ne savait pas comment rendre les choses plus simple. surtout avec tavi. mais en aucun cas sa vie était si pourrie que ça. il était heureux ici. les problèmes qu’il pouvait avoir avec les filles, c’était le lot de tout à chacun.

_________________
pull me out from inside,
i am ready, i am fine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA GRIBOUILLEUSE
MESSAGES : 768
DATE D’ARRIVÉE : 23/06/2014
AVATAR : anaïs pouliot.
CRÉDITS : #wildworld.


MessageSujet: Re: let me hear you say.   Sam 31 Jan - 16:18

"Laisse moi un peu de quoi me détendre." Tu lèves les yeux au ciel, bien sûr, comme s'il n'y avait pas cinquante autres façon de se détendre. Tu regardes de travers le cendrier qui emportera ton frère sans que tu puisses lever le petit doigt. Il est trop têtu pour t'écouter, tu te contentes de tes faibles moyens quand tu le peux du coup. T'attrapes ta tasse qu'il te rend puis avale une gorgée, t'avais besoin de ça après ces heures à peindre. T'es contente du résultat, même si finalement, tu ne penses pas l'oeuvre terminée, t'en as pour la nuit mais t'es prête à la donner pour en terminer au moins une, la première depuis ton arrivée ici. "Tu sais ma vie est pas facile en ce moment." Tu pourrais presque y croire mais tu rigoles, c'est plus fort que toi, t'essaye de sonder ce qu'il essaye de te dire mais Sean, n'est pas transparent, il garde bien les choses, t'as appris ça au fil des années. "Racontes-moi." Tu lui demandes, t'as la nuit s'il lui en faut autant pour parler, d'autant plus que ça fait longtemps que t'as pas eu une conversation sérieuse avec ce petit. "T'as trouvé une fille ?" T'es curieuse, t'aime bien te mêler de ce qui ne te regarde pas, puis, t'aime bien quand Sean te raconte sa vie, ça t'évade de la tienne quelques instants. Pas que la tienne soit si terrible ces temps-ci.

_________________

Un amour dans l’orage, celui des dieux, celui des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: let me hear you say.   

Revenir en haut Aller en bas
 

let me hear you say.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marvin Gaye - Hear My Dear - Expanded Edition
» Aidan Moffat - I Can Hear Your Heart
» Hear My Freedom
» Hear My Music (2004)
» RUBY ANN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▿ TEMPTED. ::  :: Downtown San Francisco :: Haight Ashburry-